Aller au contenu principal

Mercosur : L'Allemagne pousse toujours à la signature de l'accord commercial

Alors que les éleveurs, céréaliers et planteurs de betterave français sont vent debout contre le Mercosur, l'Allemagne pousse à la signature, loin des déclarations des politiques français. 

drapeau ue mercosur
Les négociations entre l'UE et le Mercosur continuent malgré tout
© © d'après Rr Gimenez, Public domain, via Wikimedia Commons UE MERCOSUR

Avec Agra

À l’occasion d’une visite diplomatique du Premier ministre français en Allemagne le 5 février, le chancelier allemand Olaf Scholz a réaffirmé, en conférence de presse, son soutien à la conclusion de l’accord de libre-échange entre l’UE et le Mercosur, en opposition à la position de la France que Gabriel Attal a rappelée. «Les négociations avec les pays du Mercosur sont en cours depuis 20 ans déjà. Il n'est pas si étonnant qu'on ait le sentiment qu'elles doivent aboutir et que l'on souhaite qu'elles aboutissent», a insisté Olaf Scholz. Ce discours n’est pas nouveau mais il intervient alors que l’industrie automobile allemande a récemment demandé à séparer certaines parties du texte, dont les négociations commerciales ont été conclues en 2019, afin que les dispositions abaissant les droits de douane puissent s’appliquer plus rapidement. Les Pays-Bas sont aussi opposés à cet accord.

 

 

Lire aussi : Qu’est-ce que le « split » qui pourrait faire passer l’accord UE-Mercosur ?

 Pour l’heure, face à la contestation du monde agricole dans l’UE et en réponse aux demandes de la France, la Commission européenne a déclaré le 30 janvier, que «les conditions pour conclure des négociations avec le Mercosur ne sont pas réunies» tout en s’engageant néanmoins à poursuivre les discussions techniques.

Lire aussi : Accords de libre-échange, à quoi les filières alimentaires doivent s’attendre en 2024 ?

Les plus lus

Audition du pdg du groupe Bigard sur les raisons de la perte de souveraineté alimentaire de la France
Décapitalisation, Egalim, crise des abattoirs, tensions avec la GMS, Jean-Paul Bigard s’explique face aux députés

Le président-directeur général du Groupe Bigard a répondu pendant 2hoo aux questions des députés sur la souveraineté…

Emmanuel Besnier, PDG de Lactalis, devant trois députés de la commission d'enquête sur la perte de souveraineté alimentaire, le 6 juin 2024
Lactalis : « On est la cible de beaucoup d’attaques en tant qu’entreprise qui réussit », déplore Emmanuel Besnier

Le président-directeur général du Groupe Lactalis a répondu pendant 2h00 aux questions des députés lors d’une audition à…

carte de la vienne
Agneau : Bigard reprend l'abattoir Sodem du Vigeant

Jean-Paul Bigard a annoncé l'acquisition du premier abattoir d'agneaux de France. 

camion de transport de bétail
Bovins : qui a profité de la réouverture du marché turc ?

Pour limiter la décapitalisation, le gouvernement turc a ouvert les importations d’animaux vifs et de viande bovine en 2023.…

graines de soja
Alimentation animale : pourquoi les prix du soja pourraient flamber fin 2024

Si le règlement européen sur la non déforestation importée (RDUE) est clair quant à ses objectifs, le manque de précision sur…

Volaille : comment la Croatie est devenue le nouveau terrain de jeu des industriels ukrainiens pour multiplier leurs productions

La Croatie semble devenir le nouveau terrain de jeu pour les entreprises ukrainiennes de volaille. De quoi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio