Aller au contenu principal

Maïsadour : une année 2022 difficile mais pleine de promesses

Grâce aux hausses passées auprès de ses clients et aux aides de l’État, le groupe Maïsadour se dit satisfait de son exercice 2021-2022 malgré le contexte inflationniste difficile et souhaite aller plus loin pour 2022-2023.

De gauche à droite : Pierre Flye Sainte-Marie, directeur du pôle semences de Maïsadour (MAS Seeds) ; Jean-Louis Zwick, directeur du pôle agricole de Maïsadour ; Michel Prugue, président de Maïsadour ; Paul Le Bars, directeur du pôle volailles de Maïsadour (Fermiers du Sud Ouest) ; Eric Humblot, directeur du pôle gastronomie de Maïsadour (MVVH)
© Maïsadour

A l’issu de l’exercice 2021-2022, le groupe coopératif Maïsadour dresse un bilan positif avec un retour à l’équilibre malgré le contexte inflationniste et l’influenza aviaire. La société clôture son année avec 1,415 milliard d’euros de chiffre d’affaires, soit une progression de +11 % par rapport à l’an passé. « L’inflation nous a coûtés 106 millions d’euros à périmètre constant », souligne Michel Prugue, président de Maïsadour, lors d’une visioconférence de presse le 6 décembre 2022. « Nous avons pu gommer une grande partie de ce surcoût grâce au travail de nos équipes qui ont pu faire passer des hausses auprès de nos clients, mais aussi grâce à l’amélioration des process qui a permis de réaliser des économies », ajoute-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Egalim 3 : le projet de loi du député Descrozaille en procédure accélérée
Le gouvernement a engagé une procédure d’examen accélérée le 21 décembre 2022 sur la proposition de loi visant à compléter Egalim…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio