Aller au contenu principal

Déconfinement
Les entreprises vont payer 15% du chômage partiel dès juin  

Muriel Pénicaud, ministre du Travail. © Ministère du Travail
Muriel Pénicaud, ministre du Travail.
© Ministère du Travail

Le gouvernement avait prévenu que l'Etat réduirait sa prise en charge du chômage partiel pour soutenir la reprise : dès le 1er juin, les entreprises devront payer 15% de cette indemnisation mise en place pour éviter une explosion des licenciements. Dans un communiqué lundi soir, le ministère du Travail a annoncé que la prise en charge de l'activité partielle par l'Etat et l'Unédic passerait de 100 à 85% de l'indemnité versée au salarié, dans la limite inchangée de 4,5 Smic. Cette modification ne change rien pour le salarié qui continuera lui à percevoir 70% de sa rémunération brute (soit 84% du net et davantage si l'entreprise complète) et au minimum le Smic net. La mesure sera mise en œuvre par décret, après l'adoption d'un projet de loi en cours d'examen au Parlement qui permettra notamment une modulation du dispositif selon les secteurs d'activité. Les secteurs « faisant l'objet de restrictions législatives ou réglementaires particulières en raison de la crise sanitaire », comme le tourisme, la culture ou la restauration, continueront à bénéficier d'une prise en charge à 100%. « Nous avions plaidé pour un chômage partiel au moins jusqu'à la rentrée car les entreprises n'auront pas retrouvé une activité normale d'ici là », a rappelé le Medef lundi soir dans réaction écrite adressée à l'AFP. Une opinion partagée par l’Ania.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Ynsect
Agronutris obtient le feu vert pour commercialiser leurs vers de farine à destination de l’alimentation humaine [Nouvelle mise à jour]

L’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a publié un effet positif à la suite du…

 © Cristal Union
Cristal Union « atteint ses objectifs et renouera avec des résultats positifs »

« Cette année, Cristal Union atteint ses objectifs et renouera avec des résultats positifs », se félicite Xavier…

Gilles Rouvière, directeur général d'Alliance 7 et du Syndicat du chocolat. © Syndicat du chocolat
Syndicat du chocolat : « On n’a pas reproduit la catastrophe de Pâques »

Les Marchés Hebdo : Après des festivités pascales difficiles en 2020, comment se sont…

(De gauche à droite) : Lauren Lachaud, chef de produit ; Laure-Anne de Tastes, directrice de la marque ; Fatiha Ramli, responsable R&D, les trois fondatrices de la marque Cultiv. © Invivo
Invivo « Cultiv » la beauté avec sa nouvelle marque bio
Du champ au rayon beauté, il n’y a qu’un pas avec la nouvelle marque de cosmétiques biologiques, Cultiv, signée Invivo. Le groupe…
Nicolas Crabot, cofondateur d'Atelier Sarrasin. © Atelier Sarrasin
La filière sarrasin française se développe
Atelier Sarrasin contribue au développement de la filière sarrasin française qui se cherche et se développe rapidement grâce aux…
 © Le Coq toqué !
Boissons bio : Le Coq toqué ! lève 1 million d’euros

Start-up créée par Jean-Marie Ravel d’Estienne et Timothée Lecoq, Le Coq toqué ! vient de lever 1 million d’euros auprès…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio