Aller au contenu principal

Bilan de la loi Egalim   
Le Sénat veut limiter les effets pervers de la loi

« Les PME sont les grandes victimes de la loi. Elles perdent des places dans les linéaires et sont privées de l’instrument promotionnel pour concurrencer les grandes marques. Or une PME ne peut se payer un spot publicitaire en prime time ! », a jugé Michel Raison, rapporteur du groupe de suivi de la loi Egalim du Sénat, qui présentait hier son bilan et quelques propositions. Pour corriger ses « effets pervers », le groupe de suivi propose dans son rapport « modifier à la marge la loi Egalim » à travers trois mesures d’urgence portées par une proposition de loi qui pourrait être examinée « début janvier », selon Sophie Primas, présidente de la commission des affaires économiques du Sénat. Affirmant que « les PME vendant des produits saisonniers sont les plus en danger à défaut de soutien de leurs ventes par des promotions », le Sénat propose de sortir de l’encadrement des promotions en volume les produits les plus saisonniers et permettre l’examen, au cas par cas, de la situation des PME en difficulté. Autre ajustement demandé par le Sénat : expérimenter une clause de révision automatique des prix, à la hausse comme à la baisse, « pour les filières où cela est le plus nécessaires, notamment le porc ». Les pâtes sont aussi citées. « Notre objectif n'est pas de démolir la loi Egalim, on ne la condamne pas ; en revanche, il nous a paru utile d'en corriger les effets indésirables qui mettent en difficultés entreprises et agriculteurs », a affirmé Sophie Primas lors d'une conférence de presse.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Le lait fait les frais du « bio à tout prix », selon la FRSEA des Pays de la Loire
Le syndicat agricole des Pays de la Loire déplore le début des baisses de prix du lait bio. Il accuse les entreprises et…
Des abattoirs français, espagnols, autrichiens et néerlandais déréférencés par la Chine
L'Ifip informe que certains abattoirs européens ont perdu leur agrément pour exporter vers la Chine.
Inflation générale et pénuries pour les fabricants d’aliments d’élevage
Le Snia, syndicat des fabricants d’aliments composés, annonce des hausses inévitables de l’alimentation animale et signale le…
Veau de boucherie : les prix ont résisté à l’été

Les cours des veaux de boucherie ne se sont pas effondrés cet été, contrairement aux deux années précédentes. Cette…

Lactalis a réalisé 23 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour les produits laitiers en 2020.
Le français Lactalis devient numéro 1 mondial du lait
Le chiffre d’affaires pour les produits laitiers de Lactalis a dépassé pour la première fois en 2021 celui de Nestlé, selon un…
Christophe Fénart, président-directeur général de Nutridry. © Nutridry
[Mis à jour] Nutridry rachète la société Mada Foodservice
Comme nous l'annoncions en juin dernier, Nutridry a acquis Mada Foodservice, la troisième opération depuis la création du groupe…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio