Aller au contenu principal

Le groupe Bel finalise le rachat de MOM

© Bel

En négociation exclusive depuis le 29 juillet dernier, le groupe Bel vient d’annoncer avoir signé un accord avec LBO France portant sur l’acquisition du groupe Materne Mont-Blanc (MOM). Bel deviendra ainsi actionnaire majoritaire (65%), aux côtés du management (35%). Michel Larroche continuera de présider le groupe MOM. Cette opération valorise le groupe MOM à 850 M€ et sera financée sur les ressources financières de Bel et par une levée complémentaire de dette d’un montant de 500 M€. Bel précise qu’il détiendra la totalité du capital à horizon d’avril 2022. Le changement de propriétaire sera réellement effectif à la fin de l’année après l’accord des autorités de la concurrence française et américaine. L’objectif du groupe Bel est de construire un « acteur majeur du snacking sain sur le plan mondial ». « Elle constitue une opportunité unique d’accélérer la croissance de MOM en s’appuyant sur la présence internationale de Bel. Bel et MOM comptent s’appuyer sur la complémentarité de leurs gammes, de leurs géographies et de leur savoir-faire industriel pour asseoir leur leadership à l’international », explique Bel dans un communiqué. MOM a doublé de taille au cours des cinq dernières années pour atteindre un chiffre d’affaires de 362 M€ en 2015. Il emploie 1 300 personnes et possède quatre usines de production (deux en France et deux aux Etats-Unis).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cette infographie est initialement parue dans notre magazine mensuel de septembre
[Infographie] Pourquoi tant de pénuries alimentaires en 2022 ?
Certains rayons sont vides et les consommateurs craignent les pénuries de plusieurs produits alimentaires. Pour les magasins, les…
Les prix records des gros bovins ne compensent pas la flambée des coûts de production
Les prix records des gros bovins ne compensent pas la flambée des coûts de production
Le prix de revient des gros bovins a fortement progressé au premier semestre, dopé notamment par la hausse de l’énergie.
Energie : les industriels laitiers craignent pour la continuité de leurs activités
La Fédération nationale de l'industrie laitière (Fnil) appelle le gouvernement à mettre en place rapidement un bouclier tarifaire…
Combien l’Europe a perdu de bovins et de porcs en un an ?
La décapitalisation du cheptel bovin et la forte tension en production de porc liée à l’envolée de l’aliment et aux contraintes…
Un incendie a ravagé un enterpot de fruits et légumes à Rungis le 25 septembre
Mis à jour : Ce que l’on sait de l’incendie à Rungis
  Un incendie a ravagé un entrepôt de fruits à légumes à Rungis le 25 septembre, sans faire de victimes.
Un cas de grippe aviaire dans la zone IGP Volaille du Maine, la situation jugée alarmante
Un cas de grippe aviaire a été confirmé dans un élevage situé dans la zone de Loué. Les scientifiques alertent sur une situation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio