Aller au contenu principal

[Mis à jour] Nitrites : Yuka fait appel de la décision du Tribunal de commerce de Paris

Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fict dans l'affaire qui l'opposait à Yuka, sur les nitrites et nitrates. Yuka a décidé de faire appel de cette décision.

Le Tribunal de commerce de Paris vient de se prononcer dans l'affaire qui opposait la Fict à Yuka. Le tribunal condamne en premier ressort Yuka pour pratique commerciale déloyale et trompeuse et pour dénigrement, informe la Fédération des entreprises françaises de charcuterie traiteur. Ce jugement est exécutoire et ordonne la suppression et la modification d'allégations négatives contre les nitrites et nitrates utilisées par Yuka et contestées par la Fict.

Ce jugement n'est toutefois pas définitif, puisque Yuka a décidé de faire appel. " Yuka exprime son incompréhension après la décision du tribunal de commerce de Paris, et a décidé de faire appel de ce jugement, ce qui le rend provisoire. Yuka regrette cette décision, qui va à l’encontre d’une meilleure information des consommateurs ", informe l'application.

L'entreprise regrette que " les arguments des lobbies industriels aient primés sur l’information et la défense des consommateurs. Cela pose la question de la primauté des intérêts financiers des grands industriels sur la santé des consommateurs. Cependant, notre volonté de rendre le secteur de l’agroalimentaire plus transparent et de pousser les industriels à améliorer la composition de leurs produits, reste intacte."

La Fict a saisi la justice en janvier dernier, " considérant que les allégations relatives aux additifs nitrés via l'application Yuka portent injustement atteinte à l'image et à la réputation de la profession ainsi qu'aux produits de charcuterie-salaison ". Le tribunal a estimé que ces allégations ne reposent sur aucune base scientifique suffisante.

La fédération rappelle qu'elle a proposée une nouvelle réduction de 20% du seuil maximum de nitrites dans les charcuteries en 2020.

« Nous avons fait cette demande à la DGCCRF il y a presque un an, précise Bernard Vallat, président de la Fict, afin de répondre à la demande des consommateurs. Nos progrès poussés en conditions d’hygiène nous permettent de supporter cette réduction de 20%. La DGCCRF n’a pas encore répondu, sans doute parce-que le gouvernement attend l’avis de l’Anses qu’il a demandé. »

Lire aussi : Interdiction des nitrites : la Fict remet en cause l’impartialité du rapport parlementaire

Lire aussi : Nitrites dans la charcuterie : entre principe de précaution et enjeu marketing

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl quitte la Fict et Culture Viande sur fonds de désaccord sur les CVO
Après avoir quitté l'Inaporc, la Cooperl décide de quitter la Fédération des industriels charcutiers-traiteur et Culture Viande,…
[Mis à jour] Nitrites : Yuka fait appel de la décision du Tribunal de commerce de Paris
Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fict dans l'affaire qui l'opposait à Yuka, sur les nitrites et…
Pourquoi certains Français veulent consommer moins de viande
Pour sa santé, pour faire des économies, pour la planète, pour des raisons éthiques, les motivations pour diminuer la…
L’Ania demande une hausse des prix alimentaires
L’Ania alerte sur la hausse des prix des matières premières et demande sa répercussion sur les prix agroalimentaires finaux qui…
Lait bio
Lait bio : hausse de la collecte de 8 % au premier trimestre

La France a collecté 292 millions de litres de lait bio au premier trimestre 2021 selon FranceAgriMer, 8 % de plus que…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio