Aller au contenu principal

Lasagnes, charcuteries : Ter Beke présente ses nouvelles ambitions

En présentant ses comptes 2017, le groupe belge Ter Beke a évalué l’effet de ses récentes reprises, dont la finalisation de celle du français Stefano Toselli et de leur joint-venture polonaise.

Lasagnes bolognèse de Ter Beke.
© DR

Devenir un leader européen des plats cuisinés, reconnu mondialement, et le leader de la charcuterie fraîche au Benelux, telles sont les ambitions du groupe belge Ter Beke. L’année 2017 a servi de façon déterminante ces deux objectifs, d’après les comptes publiés le vendredi 9 mars. Les comptes consolidés, audités, affichent un chiffre d’affaires de 508,6 millions d’euros, dont environ un tiers en plats cuisinés. L’Ebitda de 2017 est de 38,4 millions d’euros, en légère augmentation, de 1,8 %, par rapport à 2016. Ce résultat est affecté par « la hausse considérable et inattendue des prix des matières premières », comme le souligne le communiqué de presse, et des « effets de la pression promotionnelle accrue » dans la charcuterie fraîche. Mais surtout, Ter Beke a voulu aussi présenter les effets de ses récentes « reprises stratégiques » à ses actionnaires – le public détient près d’un tiers des parts du groupe coté à Euronext Bruxelles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril
Le groupe Avril victime d'une cyberattaque [mis à jour]
Le groupe Avril a été victime d'une cyberattaque le 3 novembre. Toutes les entités sont touchées.
Les sites Arrivé en Vendée en grève
Les sites Arrivé Maître Coq en vendée se mettent en grève, ce 4 novembre, à l’appel en intersyndicale de la CFDT, accompagnée de…
A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio