Aller au contenu principal
Font Size

L'abattage soumis à un marché en pleine mutation

Derniers maillons de la filière œuf, les abattoirs de poules subissent les bouleversements de la production, et constatent une évolution des prix qui met leurs entreprises en péril.

Les abattoirs spécialisés dans la poule de réforme sont alarmistes. À 20 centimes le kilogramme départ élevage en moyenne depuis le début de l'année, ils payent les poules presque 30 % de plus que l'année dernière. À ces prix élevés, il faut ajouter des difficultés logistiques. Depuis la mise aux normes des cages, de nombreux petits élevages ont disparu, et les élevages moyens ont grossi. C'est souvent par lots de plus de 100 000 poules que les éleveurs réforment. Pour limiter les coûts de ramassage, ils font enlever ces poules en trois jours, voire deux. L'activité de l'abattoir connaît alors un pic, les employés doivent faire des heures supplémentaires. Puis plus d'offre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Abattoirs : le conseil scientifique Covid-19 suggère un dépistage systématique des salariés

Le conseil scientifique français Covid-19 suggère dans un avis publié le 3 août qu’en cas d’alerte épidémiologique, les…

 © DR
Tereos se redresse depuis juin

Le groupe sucrier Tereos, qui a vu ses ventes reculer de 4 % au premier trimestre de son exercice décalé 2020/2021 du…

Les blés récoltés cette année ont de bons taux de protéines. © JC Gutner/Réussir (archive)
Moissons : les bonnes surprises d’une campagne perturbée

Alors que les grandes cultures (hormis le maïs et les orges de printemps) finissent d’être récoltées, FranceAgriMer fait…

 © DR
La consommation de produits laitiers a évolué positivement en 2019

Bien qu’il se soit poursuivi, le recul des volumes de lait conditionné achetés par les ménages français a été moins…

Bonduelle sauve son année malgré la fermeture de la restauration

Les ventes du groupe Bonduelle ont progressé de 2,8 % lors de son exercice 2019-2020, malgré un trimestre en repli en…

 © Nielsen
Vrac : des achats entre parenthèses pendant le confinement

Les produits en vrac ont été fortement affecté par la crise sanitaire avec des achats en net recul pendant la période de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio