Aller au contenu principal

Cotations
+10 centimes : hausse inédite au Marché du Porc Breton

Le cours du porc breton a enregistré une hausse inédite de 10 centimes ce jeudi, au delà de la hausse maximale normalement autorisée. Explications.

porc
Prix du porc
© Réussir archives

La guerre en Ukraine a conduit à une hausse exceptionnelle du prix du porc en France ce jeudi. « La commission paritaire du Marché du porc breton (MPB) s’est réunie et a apporté un avenant temporaire à la convention autorisant une variation maximum de 10 cents le jeudi. Le cours s’élève ainsi à 1,515 euro ce jeudi 17 mars », rapporte le MPB. Une mesure inédite qui fait suite à l’emballement des cours du porc en Europe, ces trois dernières semaines.

Pour rappel la référence allemande a gagné 65 centimes en 5 semaines consécutives, alors que le cours français n’en a cumulé qu’environ 24 centimes. Ces remontées spectaculaires des autres cours européens ont donc rendu le porc français plus compétitif. Plus demandé, le cours du porc breton a donc progressé de façon exceptionnelle ce jeudi.

Bien évidemment, l’explosion des coûts de production (alimentation animale, engrais, emballage, carburant, transport), exacerbé par la guerre en Ukraine ont aussi contribué à cette forte revalorisation.

En Allemagne, la hausse a été moins sensible cette semaine (de 10 centimes). L’offre se réduit au fil des jours. La semaine dernière l’activité d’abattage était 14 % inférieur à celle de l’an dernier, même période. En parallèle, la demande s’améliore, notamment de la part des Pays de l’Est qui subissent des baisses de production.

La cotation espagnole devrait enregistrer une hausse maximale de 6 centimes/kg vif. Les disponibilités se réduisent au point que certains outils sont obligés de travailler que 4 jours par semaine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Pénurie alimentaire : lait et produits laitiers seront-ils les prochains concernés ?
Collecte de lait de vache en repli, sécheresse en vue, les industriels s’inquiètent pour leurs approvisionnements cet été. Le…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Qui sont les premiers producteurs de poulet et de dinde en Europe ?
La Pologne domine la production européenne de poulet et l’Allemagne celle de dinde, malgré les replis enregistrés en 2021.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio