Aller au contenu principal

[Maj] La Fict milite pour la modification du Nutri-Score

Alors que la modification de l'algorithme du Nutri-Score est dans les tuyaux, la Fict souhaite y apporter deux modifications : la prise en compte des protéines animales et l'application du Nutri-Score à une recette.

charcuterie
La Fédération des industriels charcutiers traiteurs (Fict) souhaite que le Nutri-Score soit modernisé en y apportant deux modifications :
 
- la prise en compte dans le calcul de la note des protéines animales et non uniquement dans les produits composés majoritairement de végétaux. " En conditionnant l’obtention du bonus « protéines » à la présence d’une quantité très majoritaire de végétaux dans le produit (les protéines ne sont prises en compte dans le Nutri-Score, sauf exceptions, que lorsque les végétaux représentent au moins 80% du produit), l’algorithme actuel favorise les produits pauvres en protéines animales et les succédanés de viande d’origine végétale par rapport à leurs équivalents carnés sans justification nutritionnelle", estime la Fict, ajoutant qu'une "même démarche a ainsi été utilisée pour reconnaître les vertus des produits laitiers en matière d’apport en calcium hautement assimilable". 
 
- complété le Nutri-Score d'un produit par le Nutri-Score d'une recette intégrant ce produit "afin que le consommateur ait une information nutritionnelle la plus utile, correspondant au plat réellement consommé", explique la fédération. "83% des produits de charcuteries sont consommés dans un plat principal ou en sandwich au moment des repas selon une étude Kantar de 2019. La DGS vient d’ailleurs de confirmer l’intérêt d’appliquer le Nutri-Score sur des recettes ! Une avancée importante pour l’information du consommateur", argue la fédération.
Elle souhaite que cette possibilité soit donnée aux produits vendus isolés lorsqu'ils sont régulièrement consommés avec un accompagnement, la recette précise devant naturellement être mentionnée. La FICT a développé "une brochure présentant le Nutri-Score de recettes afin d’illustrer comment la charcuterie peut légitimement s’intégrer dans une alimentation équilibrée nutritionnellement et variée", précise-t-elle.

Réactions de Serge Hercberg

Après la communication de la filière Roquefort, cette information n'a pas manqué de faire réagir l'épidémiologiste et inventeur du Nutri-Score, Serge Hercberg, sur Twitter.

 
" Comme il est rappelé dans la communication de #NutriScore, les produits D et E peuvent parfaitement faire partie d’une alimentation équilibrée mais ils doivent être consommés en petites quantités et pas trop fréquemment (comme suggéré par les recommandations nutritionnelles)", considère-t-il.
 
 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Denis Lambert va passer la présidence du directoire de LDC à Philippe Gelin
Prenant sa retraite en 2023, Denis Lambert va céder progressivement la présidence du directoire du groupe volailler et traiteur…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Lait bio : production et consommation ont évolué inversement depuis 2019
La collecte française de lait de vache biologique a fortement progressé ces deux dernières années alors que la consommation s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio