Aller au contenu principal

Inflation : Loué réduit sa production de poulet Label Rouge de 8 %

Alors que les ménages descendent en gamme dans leurs achats, le poulet Label Rouge perd du terrain et les Fermiers de Loué doivent fermer des poulaillers. 

Les achats de poulets Label Rouge reculent
© Réussir SA

 Avec Agra

La consommation de poulet Label Rouge s’effondre depuis la fin du Covid, alerte le Synalaf, dont les estimations de consommation sont relayées par Réussir Agri 72 : le potentiel de production est passé de 126 millions de poulets en 2022, la commercialisation devrait passer à 95 millions en 2023 et « il y a un vrai risque d’arriver à 85 millions en 2024 ».

Lire aussi : Les signes de qualité fragilisés en Bretagne

Un recul de 5 à 7 % des ventes de poulet Label Rouge

Alors que ses ventes reculent sous l’effet de l’inflation, Loué, n°1 français du poulet Label rouge, compte réduire sa capacité de production de 8% (soit 200 poulaillers sur un total de 2500), annonce-t-il le 1er décembre dans Ouest-France. « La stratégie consiste à arrêter l’activité dans les plus vieux bâtiments de nos éleveurs », précise le directeur des Fermiers de Loué, Yves de la Fouchardière. « Nous ne sommes pas en danger. Nous allons juste devoir nous adapter », affirme-t-il, rappelant que « ce n’est pas la première fois » qu’une telle réduction intervient. Le patron de Loué fait état d’« un recul de 5 à 7% de nos ventes », les consommateurs se détournant des produits Label rouge et bio en raison de l’inflation. Les Fermiers de Loué font partie du groupe LDC, mais « nous sommes forcément plus affectés que le groupe LDC qui, contrairement à nous, propose à côté des poulets et des produits volaillers standards », souligne-t-il. Cette mauvaise conjoncture épargne les œufs fermiers Label rouge, dont les ventes par Loué connaissent « une hausse de 8% ». « Nous allons ralentir la production de volailles de chair et accélérer sur les œufs, en construisant (…) de nouveaux bâtiments qui accueilleront des poules pondeuses », indique M. de la Fouchardière.

 

 

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

camion citerne de collecte dulait
Collecte laitière : les 5 chiffres à retenir de 2023

La collecte de lait de vache a reculé en France en 2023, tout comme les fabrications de produits laitiers.

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio