Aller au contenu principal

Inflation : 7 Français sur 10 ont renoncé à des achats alimentaires

Une nouvelle étude confirme que les Français adaptent leurs achats en cette période d’inflation, les pénuries n’ont en revanche pas conduit à un changement d’habitude.

acheter des produits alimentaires
3 Français sur 10 ont renoncé à acheter des produits alimentaires essentiels
© Virginie Pinson

La dernière étude Toluna- Harris Interactive pour les zooms de l’observatoire Cetelem 1 s’intéresse aux évolutions des habitudes alimentaires à cause des pénuries et de l’inflation.

Après les pénuries, le retour aux habitudes

77 % des Français disent avoir été confrontés à des pénuries en 2022, notamment de moutarde et d’huile, dans une moindre mesure de farine, pâtes et œufs. 41 % des sondés se sont simplement passés du produit, sans chercher à le remplacer, 31 % ont trouvé un remplacement satisfaisant et 20 % étaient déçus du substitut. Lors du retour du produits en magasin, la grande majorité des Français a repris ses habitudes (69 %), 21 % en ont acheté plus pour stocker et seuls 10 % d’entre eux ont appris à se passer des produits concernés.

Tous les Français sentent l’inflation

53 % des Français ressentent une hausse des prix alimentaires de 10 % à 19 % et 20 % la jugeaient même supérieure à 20 %. Moins d’1 % n’a pas vu de variation sur les étiquettes.

Des courses sacrifiées

7 Français sur 10 ont renoncé à faire des courses alimentaires au cours de l’année écoulée, pour des raisons de budget, et 3 sur 10 ont même renoncé à acheter des produits essentiels. Parmi les ceux qui ont le plus sacrifié leurs courses, les moins de 35 ans (83 % d’entre eux), les revenus faibles2 (80 %) les familles avec enfants (75 %) et les 35-49 ans (69 %). 54 % des revenus élevés ont tout de même déclaré avoir renoncé à des courses alimentaires.

Une descente en gamme

Face à l’augmentation des prix d’un produit acheté habituellement, 51 % des sondés déclarent avoir chercher à le remplacer par un produit moins cher. 24 % n’ont pas changé leurs habitudes, surtout les revenus supérieurs, et 11 % attendent une promotion. 61 % des sondés déclarent avoir opté plus souvent que d’habitude pour les marques de distributeurs et 52 % pour les marques low-cost.

A quoi les Français renoncent-ils à cause de l’inflation ?

83 % des Français déclarent avoir renoncé à un produit frais, et 87 % à un aliment plaisir. Les produits surgelés et plats préparés sont aussi très concernés puisque 77 % des Français y ont parfois renoncé.

Vers davantage de sobriété alimentaire en 2023 ?

67 % des personnes qui ont déclaré acheter davantage de MDD ou de premiers prix jugent que ces habitudes seront pérennes. 69 % des sondés s’attendent à de nouvelles pénuries et 79 % à de fortes variations des prix des produits alimentaires. Mais quitte à payer plus cher, 73 % voudrait que la France renforce son indépendance alimentaire.

1 Enquête réalisée en ligne du 8 au 10 février 2023 auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Enquête complète à retrouver ici.

2 Revenus faibles : revenus mensuels nets du foyer inférieurs à 2 000 €
Revenus intermédiaires : revenus mensuels nets du foyer compris entre 2 000€ et 4 000 €
Revenus élevés : revenus mensuels nets du foyer supérieurs à 4 000 €

Les plus lus

Audition du pdg du groupe Bigard sur les raisons de la perte de souveraineté alimentaire de la France
Décapitalisation, Egalim, crise des abattoirs, tensions avec la GMS, Jean-Paul Bigard s’explique face aux députés

Le président-directeur général du Groupe Bigard a répondu pendant 2hoo aux questions des députés sur la souveraineté…

Emmanuel Besnier, PDG de Lactalis, devant trois députés de la commission d'enquête sur la perte de souveraineté alimentaire, le 6 juin 2024
Lactalis : « On est la cible de beaucoup d’attaques en tant qu’entreprise qui réussit », déplore Emmanuel Besnier

Le président-directeur général du Groupe Lactalis a répondu pendant 2h00 aux questions des députés lors d’une audition à…

camion de transport de bétail
Bovins : qui a profité de la réouverture du marché turc ?

Pour limiter la décapitalisation, le gouvernement turc a ouvert les importations d’animaux vifs et de viande bovine en 2023.…

carte de la vienne
Agneau : Bigard reprend l'abattoir Sodem du Vigeant

Jean-Paul Bigard a annoncé l'acquisition du premier abattoir d'agneaux de France. 

commercialisation de carcasses d'agneau Halal origine Royaume-Uni
RN, Nouveau Front populaire : que disent-ils sur l'abattage rituel

Le RN ne cache pas sa volonté d’interdire les produits halal et casher tandis qu’à gauche, il est évoqué des discussions avec…

David Saelens, président de la coopérative Novial et, au niveau national, de La Coopération Agricole Nutrition animale
Volaille : ce projet d'usine à Dunkerque qui inquiète la Coopération Agricole Nutrition animale

Le néerlandais De Heus souhaite implanter, sur le port de Dunkerque, une usine pour produire 400 000 t/an d’aliments pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio