Aller au contenu principal

[Graph] Elaborés de poulet : les importations françaises ont plus que doublé en une décennie

Les importations d'élaborés de poulet ne cessent de progresser en France. L'origine polonaise connait une montée fulgurante, se rapprochant des volumes allemands, notre premier fournisseur.

© P. Plisson CMA CGM

Les importations d’élaborés de poulet ne cessent de croitre comme l’indique le rapport d’analyse des flux d’importation de volaille en France publié par FranceAgriMer. En neuf ans, elles ont plus que doublé passant de 31 108 tonnes en 2011 à 72 300 tonnes en 2019, sans avoir jamais reculé, indique AND international qui reprend les données d’Eurostat. Les volumes croient d’environ 5000 tonnes par an.

L'Allemagne premier fournisseur

L’origine polonaise gagne du terrain (18 882 tonnes en 2019 contre seulement 1575 tonnes en 2011), égalant presque l’Allemagne, notre premier fournisseur (19 836 tonnes en 2019). La croissance des envois de ces deux pays s’est majoritairement faite sur des produits de découpe cuits natures (filets, aiguillettes) et des produits davantage cuisinés de types grignotes et jambon de poulet. Cette croissance est aussi portée par les panés de types nuggets ou cordons bleus, et les produits marinés de type broches Kebab.

Pratiquement toutes les origines ont augmenté leur volume d’exportations vers la France, à l’exception du Royaume Uni, faute de compétitivité et dans un contexte de pré Brexit et de la Thaïlande, "origine devenue socialement douteuse aux yeux de certains opérateurs naguère adeptes du coût bas des brochettes thaïlandaises", précise le rapport.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Denis Lambert va passer la présidence du directoire de LDC à Philippe Gelin
Prenant sa retraite en 2023, Denis Lambert va céder progressivement la présidence du directoire du groupe volailler et traiteur…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Lait bio : production et consommation ont évolué inversement depuis 2019
La collecte française de lait de vache biologique a fortement progressé ces deux dernières années alors que la consommation s’…
[Graph] Alimentation des volailles : nouvelle hausse tous azimuts
Les indice Itavi de novembre continuent de grimper.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio