Aller au contenu principal

Forte hausse des résultats des élevages porcins en 2019

 © Gerd Altmann de Pixabay
© Gerd Altmann de Pixabay

Contrairement à l’année 2018, 2019 aura été marquée par une forte hausse des marges des exploitations d’élevage de porcs. Un résultat qui s’explique par l’augmentation de la demande asiatique indique l’Institut du porc (l’Ifip). En effet, selon le réseau InterPIG qui établit les différents coûts de revient du porc dans 19 pays différents à travers le monde, les prix perçus étaient en hausse dans la plupart des régions. Le Brésil, le Danemark, l’Espagne et les États-Unis, de grands exportateurs vers le marché chinois, tirent leur épingle du jeu avec des écarts entre prix perçu et coût de revient supérieurs à 20 ct d’euros par kilogramme de carcasse.
Les pays présentant des résultats négatifs sont ceux qui étaient peu présents sur le marché de l’export mais aussi le Canada, pâtissant des barrières à l’exportation vers la Chine entre juin et novembre 2019.
En 2020, les résultats devraient être inférieurs à ceux de 2019 en raison de la covid-19 qui perturbe l’abattage et les débouchés, entraînant ainsi la baisse des cours du porc. Et ce d’autant plus que le marché reste pénalisé par la présence de la peste porcine africaine en Allemagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Réussir
Porc : le déclin de la production allemande s’accélère

Les abattages de porcs allemands ont reculé de 2,65 % en cumul des neuf premiers mois de l’année selon l’organisme…

 © VP
Hausse des abattages de vaches en 2020

Les abattages de vaches auraient augmenté en 2020, si l’on en croit les données Normabev communiquées par Interbev. Une…

 © florcos de Pixabay
Un peu moins de bœuf argentin en 2021

La production de bœuf en Argentine devrait atteindre 3,1 millions de tonnes équivalent carcasse (téc) en 2021, selon les…

La fin d’année 2020 et la nouvelle année 2021 seront une période d’ajustement pour le porc bio. © Dominique Poilvert
Porc bio : 2021, année d’ajustement pour le marché français
Le marché du porc bio se trouve actuellement dans une phase d’ajustement avec une surproduction et le basculement de la demande…
 © RitaE de Pixabay
Viande bovine : moins de 10 kg par Européen en 2030

À 10,6 kg par habitant en 2020, la consommation de viande bovine en Europe pourrait n’atteindre que 9,7 kg en 2030,…

 © Les Marchés
Porc : le cours français se redresse pour la première fois depuis septembre

À la veille de la semaine de Noël, et avec une activité d’abattage qui sera réduite à trois ou quatre jours selon les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio