Aller au contenu principal

Fleuron d’Anjou se sépare de ses deux filiales de négoce

La coopérative des Ponts-de-Cé, qui s’est dotée d’un nouveau président, a cédé ses filiales FDA International et La Renomière pour se recentrer sur ses activités maraîchage et horticulture.

Bruno Gautier est le nouveau président de la Coopérative Fleuron d'Anjou.
© Fleuron d'Anjou

La coopérative Fleuron d’Anjou, qui a son siège aux Ponts-de-Cé (49), a annoncé dans un communiqué la cession de ses deux filiales de négoce fruits et légumes Fleuron d’Anjou International et La Renomière. Suite à cette cession, qui découle des orientations du projet stratégique élaboré par le conseil d'administration et les cadres en 2019, la coopérative entend « se concentrer sur la valorisation des productions de ses adhérents au travers de sa marque Fleuron d’Anjou ». Elle annonce qu’elle souhaite « renforcer les deux activités du groupe que sont le maraîchage et l’horticulture autour du développement de l’offre «végétal santé bien-être» ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Six acteurs de la bio s'associent pour créer une usine de floconnage 100% bio
Les coopératives Cocebi, Biocer, Probiolor, les entreprises Favrichon, Cereco et le distributeur Biocoop se sont associés pour…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio