Aller au contenu principal
Font Size

Relations commerciales
[Actualisé] Face à la gronde des industriels, Stef et STG suspendent leur hausse de tarif

Stef 2

« Nous avons entendu toutes vos réactions ces dernières 24 heures. Nous comprenons ce que notre annonce a pu susciter chez chacun d’entre vous. Nous le regrettons profondément et sincèrement », ainsi débute une nouvelle lettre signée par Marc Vettard, DG délégué du groupe Stef et envoyée ce jour à ses clients, le lendemain de l’annonce d’une contribution exceptionnelle de 8,5% imposée dès le 17 mars pour faire face à la crise du Covid-19. Reconnaissant que « le secteur agroalimentaire subit de fortes pressions », au nom de l’ « histoire commune et des relations qui nous lient », Stef a décidé de « surseoir à cette mesure ». « Cette décision ne cache pas la réalité à laquelle nous sommes confrontés », indique toutefois le logisticien qui souligne que ses commerciaux reviendront vers les entreprises pour « définir en concertation et dans la modération les aspects opérationnels et économiques que nous pourrons envisager » pour leur activité. Dans la soirée, le groupe STG a aussi annoncé à ses clients qu’il suspendait « la contribution exceptionnelle » présentée la veille de 8,75% « pour prendre en compte les incompréhensions ». « Nous reconnaissance notre maladresse », écrit Bastien Thirion, directeur commercial de STG dans un courrier, indiquant toutefois que le groupe « doit prendre en compte des contraintes additionnelles multiples qui accroissent son prix de revient : temps d’attente augmenté, kilomètres à vide, bouleversement des plans de distribution, exposition de nos collaborateurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Christian Couillieau, directeur-général d'Even. © Even
« Plus de digital, de local, de frugal »
Le monde de l’après-Covid-19 sera-t-il si différent de celui d’hier ? Christian Couilleau, directeur général du groupe coopératif…
Passation de pouvoirs ce matin entre Didier Guillaume et Julien Denormandie devant le ministère de l'Agriculture. © Ministère de l'Agriculture
Julien Denormandie promet d’accompagner les industries agroalimentaires 

« Comptez sur moi pour que l’agriculture et l’alimentation soient des éléments importants du plan de relance que…

La crise renforce le bio
Le boom du bio pendant la pandémie perdurera-t-il ?
Valeur refuge pendant la crise sanitaire, le bio parviendra-t-il à conserver son élan avec la crise économique qui se profile ?…
Naturalia va progressivement adapter son concept de "Marché bio" à ses magasins urbains. Huit magasins devraient ouvrir cette année sur ce format. © DR
Naturalia signe une belle progression et prépare l’après-Covid-19
Après une année 2019 exceptionnelle et des ventes soutenues pendant le confinement, la filiale de Monoprix poursuit sa stratégie…
En prenant en compte le coût du temps, cuisiner à la maison à partir d’ingrédients bruts revient plus cher qu’acheter des plats industriels. © DR
Le fait maison n’est pas toujours moins cher
Selon des chercheurs de l’Inrae, les plats faits maison ne seraient pas toujours moins chers que les plats industriels si on…
Didier Perréol, président du Synabio. © Ekibio
[Covid-19] « À chaque crise, les produits issus de l'agriculture bio servent de repère »
La consommation de produits biologiques a connu un fort dynamisme lors de l’épidémie de coronavirus. Comment expliquer cette…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio