Aller au contenu principal

Convention citoyenne pour le climat
Emmanuel Macron favorable à un CO2 score

Hier, Emmanuel Macron a approuvé 146 des 149 propositions de la Convention citoyenne pour le climat. © Elysée
Hier, Emmanuel Macron a approuvé 146 des 149 propositions de la Convention citoyenne pour le climat.
© Elysée

« On doit remettre l’ambition écologique au cœur du modèle productif », a déclaré Emmanuel Macron hier devant les 150 citoyens de la Convention citoyenne pour le climat. « Un changement profond de philosophie », proposé à travers les 149 propositions de cet exercice inédit de démocratie participative, et largement approuvé par le président de la République, à l’exception de 3 mesures. Ses « jokers » : l’abaissement de la vitesse sur l’autoroute, la taxation des dividendes de 4% et l’inscription de l’environnement dans le préambule de la Constitution. Du côté de la filière alimentaire, le président de la République s’est dit favorable à renforcer notre souveraineté alimentaire, via notamment la mise en place d’un plan protéines. Concernant la politique commerciale internationale, il a approuvé l’idée de ne s’engager dans « aucun accord commercial avec des Etats qui ne respecteraient l’Accord de Paris ». Et de citer en exemple l’accord Mercosur, à propos duquel les derniers rapports le confortent dans sa décision de stopper les négociations. A propos du Ceta, « continuons à évaluer, je n’ai aucun tabou : si l’évaluation montre qu’il n’est pas conforme avec la trajectoire de l’Accord de Paris, je serai le premier à proposer qu’on l’abandonne », a-t-il déclaré. Le président de la République s’est dit plus largement favorable à l’introduction d’un CO2 score permettant à chacun de savoir si ce « qu’il mange ou achète est bon pour le climat ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Restauration Covid
Les fournisseurs de la restauration dans la tourmente
Les fournisseurs de la restauration commerciale sont dans une situation très préoccupante à cause de la fermeture du secteur.…
Agriculteurs
La France ne compte plus que 400 000 agriculteurs

Ils étaient encore 1,6 million en 1982 ; en 2019, la France ne compte plus qu’environ 400 000 agriculteurs exploitants,…

Antoine Quentin, directeur des affaires publiques de l'Ania © Ania
[Confinement] Aide aux fournisseurs de la restauration : on vous explique tout !
Les fournisseurs de la restauration peuvent bénéficier d’exonération de charges sociales et patronales, d’un accès au fonds de…
Quelle croissance pour la distribution de produits bios en 2023 ?

La société d’études Xerfi a élaboré deux scénarios de croissance pour les distributeurs sur le marché alimentaire des…

 © Bercy
Relocalisation industrielle : neuf projets dans l’agroalimentaire

Bercy a annoncé ce matin les premiers résultats de son appel à manifestation d’intérêt pour renforcer la résilience…

Bannière
« Plus près de vous et de vos goûts » : une bannière pour les produits frais et locaux

Julien Denormandie avait commencé à annoncer ce week-end le lancement d’une bannière « Plus près de vous et de vos goûts…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio