Aller au contenu principal

[Édito] À quoi ressemblera l’œuf de demain ?

[Édito] À quoi ressemblera l’œuf de demain ?
© Melani Sosa sur Unsplash

Bien sûr qu’en 2025 nous mangerons des œufs. Une protéine simple, peu coûteuse par rapport aux autres. Un aliment au profil nutritionnel intéressant. Un produit polyvalent, présent de l’entrée au dessert, du petit-déjeuner au dîner, qui peut se cuisiner vite et s’intégrer dans des recettes élaborées.

Ces dernières années, on a pensé que l’œuf de 2025 serait forcément respectueux du bien-être animal, avec des poules élevées en plein air, et que le broyage des poussins ne serait plus qu’un souvenir. Que les poules jouiraient d’une alimentation bio et d’une retraite bien méritée. Oui, mais… patatras. L’envolée des coûts de production et l’inflation ont soudainement fait voler en éclat toutes ces belles préoccupations auprès du consommateur qui cherche avant tout à boucler ses fins de mois. Le bio est en crise, Poulehouse a mis la clé sous la porte et le code 3 redevient attrayant ! Alors que la grippe aviaire vient de frapper la filière française, espérons que l’œuf de 2025 pourra être français. Et pour cela, il faudra que la grande distribution et les utilisateurs d’ovoproduits acceptent de payer un prix rémunérateur et sachent mettre en valeur l’origine France, un peu mise de côté ce printemps par manque d’offres. Celle-ci est une garantie de savoir-faire et d’emploi.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
(Mis à jour) Les cotations Gros Bovins Entrée Abattoir évoluent
Un arrêté visant à faire évoluer les cotations des Gros Bovins Entrée Abattoir vient d’être publié au JORF.
Inflation-Egalim 2 : les 4 enseignements principaux du rapport du Sénat
Dans un rapport publié le 19 juillet, la commission des Affaires économiques du Sénat n’a pas constaté de « phénomène massif de…
[Guerre Ukraine Russie] Quels pays limitent leurs exportations agricoles ?
Plusieurs pays ont mis en place des embargos temporaires sur l’exportation de certains produits agricole dans un contexte de…
La FNSEA appelle la distribution à augmenter le prix du lait
Sur Franceinfo, Christiane Lambert a appelé la distribution à augmenter les prix du lait. Elle a aussi rappelé que la sécheresse…
Preview image for the video "Bienvenue chez Le Gaulois".
Pourquoi L214 s’attaque de nouveau à la marque Le Gaulois de LDC
L’association antispéciste s’attaque de nouveau à l’entreprise bretonne pour l’inciter à signer le European Chicken Commitment.
SVA Jean Rozé arrête l’abattage rituel
Depuis le 1er juillet, la filiale d’Agromousquetaires SVA Jean Rozé a arrêté les abattages rituels, qui concernaient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio