Aller au contenu principal

Écoconcevoir le conditionnement alimentaire est une phase difficile

Agromousquetaires et LSDH font l’expérience des contraintes de l’écoconception des emballages. Contraintes techniques et économiques et attitude des consommateurs.

La réduction du plastique fossile implique de relever des défis pour les industriels comme pour les consommateurs. Elle pose aussi la question du rôle des distributeurs.

L'acceptabilité des consommateurs

La bouteille de lait en PET recyclé de LSDH, primée au Sial 2022, est une innovation de rupture. Mais sa teinte grise « est un challenge », considère Xavier Gauthier qui a pris en charge il y a cinq mois l’innovation en packaging d’Agromousquetaires. En effet, Intermarché, enseigne du groupement Les Mousquetaires, a promu en 2020 une telle bouteille de fabrication interne (à la Laiterie Saint-Père) sous sa marque Pâturages. « La couleur grise est déstabilisante au rayon lait, caractérisé par le blanc et le code couleur des bouchons, souligne-t-il, estimant qu’il faut de la pédagogie vis-à-vis du consommateur. »

Le sachet Les Crudettes en papier kraft intégral, pour mesclun, mâche et roquette, était aussi une innovation de rupture du printemps 2021. Mais LSDH a dû revoir le concept. Le contenu était invisible. « Ce premier sachet était constitué à 95 % de papier kraft. Le sachet actuel a une fenêtre. Il contient 60 % de papier et il reste recyclable », explique Géraldine Collet, directrice marketing et innovation du pôle végétal, qui espère déployer cette nouvelle version du fait de l’amélioration des ventes dans les magasins où il était testé. « Après quelques mois, la rotation avait doublé », signale-t-elle.

Les contraintes techniques

Minimiser les contraintes techniques et maintenir la protection du produit ; tels sont les prérequis d’un changement d’emballage. Pour le passage du sachet plastique au papier des Crudettes, explique Alexandre David, responsable R&D du pôle végétal de LSDH et expert emballages du groupe, « il fallait maintenir la qualité de conservation, garder le même fonctionnement des ensacheuses, la même aptitude des sachets à être transportés et leur même résistance aux manipulations dans les rayons des grandes surfaces ». Plus d’une centaine de films avaient été testés pour sceller parfaitement dans un environnement froid et humide, nous apprend-il. Quant à Agromousquetaires, « nous faisons un travail de fond pour trouver les formules d’emballage économiquement acceptables », indique Xavier Gauthier.

Le groupe recherche des plastiques recyclables en monomatériau dans toutes familles de produits. Avec ASV Packaging, fournisseur des barquettes Halopack (en carton avec film dissociable), Agromousquetaires a travaillé pour que les abats conservent leur volume sous le film supérieur rétractable. Anne-Laure Bulliffon, qui conseille des entreprises alimentaires en écoconception au sein du cabinet Albumine, aimerait voir les distributeurs engager des actions collectives avec leurs fournisseurs : « Mutualiser serait plus efficace que d’imposer des changements à des PME qui veulent bien faire, mais qui ne savent pas comment et n’ont pas les moyens. »

La question du prix

Le prix de détail est un autre sujet de réflexion pour les distributeurs. Agromousquetaires conditionne pour Intermarché et Netto vingt-six références de viandes dans des barquettes de carton, dont la pellicule de plastique se détache très facilement. « Une étude est menée actuellement sur l’attractivité de ces barquettes et leur prix de revient », confie Xavier Gauthier qui n’écarte pas l’éventualité de déployer le concept avec d’autres fournisseurs. « Il faut trouver le compromis entre l’emballage le plus vertueux pour lequel le consommateur sera prêt à payer un peu plus cher », résume-t-il.

Un cercle fermé pour les bouteilles de lait en PET

L’éco-organisme Citeo a testé le tri dédié de bouteilles de lait opaques en PET dans des centres de tri. Ce tri donne lieu aux bouteilles en PET recyclé des marques Pâturages (du groupe des Mousquetaires) et Natur’Avenir ou Carrefour Bio (de la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel, LSDH). Citeo va maintenant lancer un appel d’offres aux recycleurs afin de déployer ces flux à travers la France en 2023. Le recyclage de bouteilles de lait en PET opaques sous forme de bouteilles de lait en rPET est le fruit d’un plan de développement mené par LSDH, la Laiterie Saint-Père d’Agromousquetaires, deux fabricants de préformes de bouteilles et les distributeurs Carrefour et Intermarché. LSDH et Agromousquetaires ont le même fournisseur de préformes en PET recyclé pour massifier.

Picard Surgelés mutualise des emballages plus verts

Picard Surgelés organise avec ses fournisseurs la mise en place d’emballages plus verts, jusqu’à la signature d’un contrat tripartite d’exclusivité.

Ce mois de novembre, les assiettes d’escargots à la douzaine distribués par Picard Surgelés changent d’emballage. L’assiette en plastique est remplacée par une assiette en carton alvéolée, protégée du gras par un film plastique (moins de 5 % de l’assiette). Tous les fournisseurs de ce produit sont concernés, de telle sorte que l’offre est uniforme. « Picard Surgelés est le chef d’orchestre, introduit Gilles Lapique, chef de projet emballages du distributeur. Nous avons développé l’assiette avec son fabricant, dans le cadre d’un contrat tripartite d’exclusivité, et négocié avec lui un prix mutualisé d’approvisionnement de nos fournisseurs. » Comme pour les autres projets d’envergure touchant à l’emballage, le distributeur a fait en sorte que l’investissement soit minimal pour les fournisseurs, et que les cadences ne soient pas ralenties. Il n’y a pas eu de changement de conditionneuse, et le passage en production Picard s’effectue avec le minimum de réglages. Gilles Lapique a assisté aux mises au point techniques chez chacun et référencé un panel de fournisseurs de film rétractable. Les surcoûts engendrés sont minimaux pour les fournisseurs, aussi ne font-ils pas l’objet de revalorisation de tarif de la part du distributeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Collecte de lait : Lactalis, Sodiaal, Eurial et Savencia soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles
Par communiqué de presse ce 18 novembre, l'Autorité de la concurrence informe que ses services d'instruction ont procédé hier, à…
Collecte laitière : les 6 chiffres clés de l’automne 2022
Pour la première fois, en septembre, la collecte laitière française a dépassé son niveau de l’an dernier.
"Viande : et si vous saviez...", un ancien boucher de la GMS dénonce les pratiques des magasins
Dans son livre, Laurent Richier, ancien boucher de la grande distribution, évoque quelques mauvaises pratiques au sein des rayons…
Preview image for the video "湖北鄂州一栋26层“养猪楼”年底投产".
A quoi ressemble le plus grand élevage de porcs du monde ?
La Chine a mis en service un immeuble de 26 étages pouvant accueillir 650 000 cochons.
Pénurie oeufs : Pourquoi le manque d'ovoproduits ne va pas s’arranger
Les industriels de l’œuf avertissent le marché de l’aggravation du manque d’œufs, handicapant leur activité et la fourniture d’…
rayon vide pénurie
Pénurie alimentaire : quelles ruptures sur quels produits en octobre ?
Au mois d’octobre, le taux de ruptures en magasins a une nouvelle fois progressé pour atteindre 5,8% selon les dernières données…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio