Aller au contenu principal

Bien-être animal
Des éleveurs de porc conventionnels militent contre la castration

 © Pixabay
© Pixabay

En Bretagne, une association d’éleveurs de différents groupements vient de voir le jour pour promouvoir « le bien-être porcin et la non castration des porcs ». Ils veulent convaincre les éleveurs, abatteurs, salaisonniers et distributeurs de s’engager massivement dans cette voie parce que, disent-ils, elle constitue « un facteur de bien-être » et de compétitivité pour l’éleveur. Issus de la production porcine classique où l’on a toujours castré, leur vision a changé depuis la publication, en février dernier, d’un arrêté qui interdit la castration à vif des porcelets à partir du début 2022. « Nous devrons insensibiliser les porcelets par une piqûre dans chaque testicule. Inacceptable pour les éleveurs », dit le président de l’association, Jean-Jacques Riou, ancien président du Marché du Porc Breton.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

La Chine est un grand exportateur de fruits et légumes. © Valentin Ragot
Comment la Chine est devenue maître du commerce alimentaire mondial
Premier importateur mondial de produits alimentaires à cause de ses ressources intérieures limitées, la Chine en est devenu le 5…
Emballage boeuf
Intermarché lance un nouvel emballage responsable pour ses viandes

Avec l’aide de leur partenaire ASV Packaging, Agromousquetaires, Intermarché et Netto annoncent le lancement d’un…

Face à un protocole renforcé, la mairie de Lyon a décidé de proposer dès ce lundi un menu unique sans viande. © Cheick Saidou / ...
Le menu sans viande de Lyon suscite la polémique (mis à jour avec la réaction des bouchers)

A compter d’aujourd’hui, la ville de Lyon met en place « un menu unique composé d’une seule entrée, un seul plat…

 © P. Le Douarin
Eleveurs de porcs et de poules pondeuses bretons alertent sur les négociations commerciales

« Les éleveurs et leurs familles ne pourront accepter d’être la variable d’ajustement de ces négociations, pris en…

Le président de Vivadour Jean-Marc Gassiot-Bitalis et Nicolas Escamez, arrivé en octobre au nouveau poste de directeur de la stratégie et du développement coopératif. © Vivadour
Vivadour conforte ses filières volailles, œufs bios et viande bovine

Dans le point économique sur Vivadour présenté publiquement par les dirigeants de la coopérative le 2 février, les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio