Aller au contenu principal

Des besoins surévalués et un coût sous-estimé


> Jean-Marie Bomy, conseiller et formateur en supply chain (CFGI Logilité).
Le conseiller et formateur en supply chain, Jean-Marie Bomy constate que nombre d'industriels n'optimisent pas leurs stocks de produits finis. Une anomalie du flux « coûteuse » en besoin en fonds de roulement, selon lui.

Le stock n'est qu'une « anomalie du flux », fait entendre Jean-Marie Bomy aux entreprises qu'il conseille, à l'île de La Réunion ou dans l'Hexagone. C'est de surcroît une anomalie « coûteuse » en besoin en fonds de roulement (BFR). Le conseiller, également formateur en supply chain (CFGI Logilité), distingue les stocks de gestion, d'anticipation, de spéculation. Les deux premiers sont là pour répondre à la « demande », dont les besoins, en cours ou prévus, ne sont pas suffisamment maîtrisés. Il n'est pas stratégique de confondre « avantage qualifiant », qualité permettant de se présenter sur un marché, et « avantage gagnant », capacité à emporter une commande.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’industrie du jus de fruits sous tension

La crise de la Covid-19, qui a perturbé la cueillette et augmenté la consommation de certains jus de fruits riches en…

 © Pixabay
Nomination d'un délégué interministériel pour la filière sucre

Les betteraviers ont annoncé vendredi la nomination par le gouvernement d'un délégué interministériel de la filière …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio