Aller au contenu principal

Déforestation importée : le Parlement européen durcit sa position

Le Parlement européen a adopté, le 13 septembre, la proposition de réglement visant à lutter contre la déforestation importée. Interbev se félicite de la clarification importante apportée en ce qui concerne la viande bovine.

Pour lutter contre la déforestation importée et lutter contre le changement climatique, le Parlement européen a adopté, le 13 septembre, par 453 voix pour, 57 contre et 123 abstentions sa position sur la proposition de la Commission relative au règlement sur les produits "zéro déforestation".

Cette proposition obligerait les entreprises à s'assurer que les biens vendus dans l'UE ne sont pas issus de terres déboisées ou dégradées, où qu'elles soient sur la planète. Les députés européens souhaitent également que "les entreprises s'assurent que les biens sont produits conformément aux dispositions relatives aux droits humaines dans le droit international et dans le respect des populations autochtones".

Porcs, ovins, caprins et volailles concernés

La proposition couvre le bétail, le cacao, le café, l'huile de palme, le soja et le bois, y compris les produits qui contiennent, ont été nourris avec ou fabriqués à partir de ces produits de base. Le Parlement souhaite inclure la viande de porc, les ovins et les caprins, la volaille, le maïs et le caoutchouc, ainsi que le charbon de bois et les produits en papier imprimé. Il insiste sur le fait que les produits ne doivent pas avoir été fabriqués sur des terres déboisées après le 31 décembre 2019, soit un an plus tôt que ce que la Commission proposait.

En s’appuyant sur une évaluation transparente, la Commission classera les pays (ou une partie de pays) selon le niveau de risque (bas, standard, élevé) six mois après l’entrée en vigueur de ce règlement. Les produits issus de pays à bas risque seront soumis à moins d’obligations.

Les négociations vont se poursuivre avec les Etats membres de l'Union européenne.

Une position clarifiée sur la viande bovine

Réagissant au vote du Parlement européen, Interbev s'est réjouit de la clarification apportée concernant la viande bovine. "Les filières exportatrices des pays à risque au regard de l'enjeu déforestation devront, demain, assurer un suivi tout au long de leur vie, des bovins, dont les viandes sont dédiées au marché européen afin de transmettre à leurs clients les données de géolocalisation correspondantes", explique l'interprofession.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cette infographie est initialement parue dans notre magazine mensuel de septembre
[Infographie] Pourquoi tant de pénuries alimentaires en 2022 ?
Certains rayons sont vides et les consommateurs craignent les pénuries de plusieurs produits alimentaires. Pour les magasins, les…
Les prix records des gros bovins ne compensent pas la flambée des coûts de production
Les prix records des gros bovins ne compensent pas la flambée des coûts de production
Le prix de revient des gros bovins a fortement progressé au premier semestre, dopé notamment par la hausse de l’énergie.
Energie : les industriels laitiers craignent pour la continuité de leurs activités
La Fédération nationale de l'industrie laitière (Fnil) appelle le gouvernement à mettre en place rapidement un bouclier tarifaire…
Un incendie a ravagé un enterpot de fruits et légumes à Rungis le 25 septembre
Mis à jour : Ce que l’on sait de l’incendie à Rungis
  Un incendie a ravagé un entrepôt de fruits à légumes à Rungis le 25 septembre, sans faire de victimes.
Combien l’Europe a perdu de bovins et de porcs en un an ?
La décapitalisation du cheptel bovin et la forte tension en production de porc liée à l’envolée de l’aliment et aux contraintes…
Un cas de grippe aviaire dans la zone IGP Volaille du Maine, la situation jugée alarmante
Un cas de grippe aviaire a été confirmé dans un élevage situé dans la zone de Loué. Les scientifiques alertent sur une situation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio