Aller au contenu principal

Covid-19 : ouverture d’un dispositif d’aides pour les entreprises aquacoles

 © Pixabay
© Pixabay

Annick Girardin, ministre de la mer, et Julien Denormandie ont annoncé ce jour le lancement d’une mesure spécifique aux entreprises aquacoles pour compenser leurs pertes liées aux difficultés engendrées par l’épidémie de la Covid-19. Cette mesure s’inscrit dans le cadre du Fonds européen pour les affaires maritimes et les pêches (Feamp). Elle est destinée aux entreprises aquacoles qui ont subi une perte de chiffre d’affaires issu des ventes de produits aquacoles du fait de la crise de la Covid-19 d’au moins 20% sur la période du 1er février au 31 décembre 2020. L’aide compensera 50% des pertes, au de-là du seuil de 20% de perte par rapport au chiffre d’affaires moyen. Un plancher d’aide publique de 1500 euros a été instauré et un plafond à 300 000 euros. La mesure est dotée d’une enveloppe de 20 millions d’euros.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Shutterbug75/Pixabay
Cargill recherche des affaires dans les produits de la mer

Le CEO de Cargill, Dave MacLennan, a confié à l’agence Bloomberg que…

 © Capitaine Houat
Délais de paiement : Capitaine Houat sanctionné à hauteur de 170 000 euros

Sur le site de la DGCCRF on apprend que la société Capitaine Houat (Agromousquetaires) a écopé d’une amende de 170 000…

Jérôme Foucault, président de l'Adepale, rappelle qu'"on ne peut envisager de souveraineté alimentaire sans une industrie de transformation forte et innovante, ancrée dans les territoires". © Adepale
Le secteur des aliments élaborés attend un sursaut de conscience dans la dernière ligne droite des négociations

L’Association des entreprises de produits alimentaires élaborés (…

Qu’est ce qu’un produit breton ? Un poisson débarqué en Bretagne, mais forcément pêché par un bateau breton ? Une étude de faisabilité est en cours pour le préciser. © Franck Jourdain
Pêche : la Bretagne met le cap vers un label-marque
La filière pêche bretonne a toujours cru que la diversité de ses captures suffirait à bien les vendre. Il n’en est rien aujourd’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio