Aller au contenu principal

Viande
[Coronavirus] volaille : l’industrie polonaise au bord de la crise

La Pologne ébranlée par le coronavirus et la grippe aviaire voit ses exportations de viande de volaille chuter au premier trimestre, mettant en péril toute l’industrie. Les prix ont chuté de 13 % de début mars à fin avril.

L’industrie polonaise de la volaille a été durement touchée par la crise sanitaire. Avec la fermeture des hôtels, des restaurants et des collectivités dans la plupart des pays européens, la demande en viande de poulet et de dinde a chuté. Les grands industriels polonais qui sont davantage orientés vers l’exportation ont vu leurs débouchés en RHD se réduire à néant. Selon la chambre nationale de la volaille et d’aliments pour animaux, les envois de viande de volaille ont reculé de 12 % en mars 2020 par rapport à mars 2019. Les ventes vers les Pays-Bas et la Belgique ont été les plus sévèrement touchées durant cette période. Le secteur s’attend à ce que les exportations dégringolent d’environ 50 % en avril de cette année par rapport à avril 2019 !

Une forte augmentation des stocks nationaux

Outre le coronavirus, le pays a aussi été ébranlé par le virus du H5N8. De nombreux pays tiers ont interdit l’importation de produits polonais à base de volailles et d’œufs dont l’Afrique du Sud et la Chine, les deux principaux clients hors UE. Comme la Pologne exporte plus de la moitié de sa production de volailles, la perte de ses principaux marchés d’exportation a provoqué une forte augmentation des stocks nationaux, ce qui s’est traduit par une baisse des prix à la production. De début mars à fin avril, les prix des poulets de chair ont chuté de 13 %, se plaçant 16 % sous leur niveau d’avril 2019, indique l’USDA. Par ailleurs, en mars 2020, la production de poussins de chair a atteint un record mensuel de 122 millions de têtes. L’augmentation de la production conjuguée d’une réduction de la demande domestique et internationale pèsera sans doute sur la santé des filières avicole.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Evolution hebdomadaire du cours du poulet dans l'UE
Le poulet européen affaibli par la Covid-19 et la H5N8
Si le coronavirus et la grippe aviaire sèment la zizanie sur le marché du poulet dans l’Union européenne, les perspectives…
Loïc Coulombel, directeur de Liot et président du Snipo. © DR
Année sombre pour les fabricants d’ovoproduits
Les œufs ont entamé le nouveau confinement après une année désastreuse pour les ovoproduits. La porosité avec le marché des œufs…
 © Andreas Göllner de Pixabay
Volaille : hausse généralisée du coût de l’aliment

En octobre, le coût de l’aliment poursuit sa hausse chez toutes les espèces de volailles dans le sillage d’une hausse…

 © Pasca Douarin
[Coronavirus] Canard : des indicateurs au rouge

En septembre, les mises en place de canard à rôtir poursuivent leur repli de 20,7 % sur un an indique Anvol qui reprend…

Les volailles labellisées gagnent du terrain

Le nombre de volailles labellisées en France progresse, certes lentement mais sûrement. Si en 2019, la hausse n’était…

 © CNPO
Œufs : un marché qui tourne au ralenti

Calibré  : Le marché des œufs coquille manquait franchement d’allant jeudi. Les grossistes travaillant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio