Aller au contenu principal
Font Size

Coralis rejoint Agrial

La fusion Coralis-Agrial a été officiellement votée le 6 juin, lors de l'assemblée générale d'Agrial. La veille, Coralis avait approuvé la fusion lors de son AG.

« Nous allons accompagner les éleveurs pour les aider à aller vers la culture et l'organisation Agrial » a précisé Jean-Yves Ryssel.
« Nous allons accompagner les éleveurs pour les aider à aller vers la culture et l'organisation Agrial » a précisé Jean-Yves Ryssel.
© R.d

 

« Il y a un an, peu de personnes croyaient en l'avenir de Coralis, a souligné Jean-Yves Ryssel, président de Coralis, lors de la dernière assemblée générale de la coopérative. En une année, nous avons su redresser les comptes de la coopérative et mener à bien le projet d'adossement à Agrial dans le cadre d'une fusion. Celle-ci sera officielle dans quelques mois, après approbation de l'autorité de la concurrence. » En une année, la nouvelle équipe de direction, avec à sa tête Guy Bordet, aidée par un contexte plus favorable en lait et céréales, a su redresser l'activité, condition nécessaire à la fusion. Les charges ont été maîtrisées, les volumes de lait ont augmenté (+8 % début juin) et la valorisation s'est améliorée, avec notamment une réorientation des volumes excédentaires de Coralis vers l'usine Délicelait d'Agrial (ingrédients laitiers) et vers l'outil HCI d'Eurial (mozarella). Avec la fusion, les 648 éleveurs livreurs de Coralis (262 M l en 2013-2014) rejoignent les 2700 producteurs livrant Filae, la branche lait d'Agrial (1300 Ml). « Coralis était « le chaînon manquant » entre Agrial et Eurial et vient à point nommé compléter le projet Agrial-Eurial » a souligné Arnaud Degoulet, président d'Agrial, lors de l'assemblée générale de Coralis. L'outil de Cesson-Sévigné est maintenu et devient la Laiterie Coralis SAS qui intègre Filae, avant la constitution du nouvel ensemble Eurial prévue en juin 2015. Eurial constituera alors le 2ème groupe coopératif laitier français avec 2,5 milliards de litres de lait. En 2013, l'usine Coralis a bénéficié de 1 M€ d'investissement, ce qui a permis d'augmenter sa performance. Des améliorations devront encore être apportées en 2014 pour augmenter la productivité de l'usine, notamment en lait UHT. Et l'export sera travaillé avec Eurial. Distralis, qui assure la distribution des produits, devra aussi être revue. Le plan d'action mis en œuvre en septembre 2013 a commencé à avoir des effets en 2014, avec notamment des économies en matière de logistique. A la demande d'Agrial, un audit a aussi été engagé avec une analyse fine des circuits, des réseaux de distribution, de la gamme de 3000 produits et de la politique commerciale. Le but est de dégager une stratégie permettant d'arriver à l'équilibre en 2015.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Gaec Beau Soleil à Longes.
Les yaourts Né d’une seule ferme arrivent dans une centaine d’Intermarché

Les premiers yaourts de la start-up Né d’une seule ferme sont arrivés dans une centaine de points de vente Intermarché…

 © Annick Conte
Viandes : Fedev se projette dans la « France neutre en carbone de 2050 »

La fédération des industriels et grossistes des viandes de boucherie Fedev estime, dans son bulletin hebdomadaire du 17…

 © DR
Lait : prix en forte baisse aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande

Le prix du lait payé aux producteurs américains et néozélandais est en chute libre, selon Jean-Marc Chaumet, économiste à…

 © DR
Pour faciliter les marchés publics

Dans le Journal officiel de ce jour figure le…

Bruno Dufayet, président de la FNB, prévient "certaines entreprises et coopératives" d'une "attitude dangereuse" pour la filière bovine. © DR
Prix des gros bovins : la FNB en appelle à « certains opérateurs »

La Fédération nationale bovine (FNB) fait savoir par voie de presse que « certains opérateurs semblent ne pas avoir…

La DGCCRF informe clairement les acteurs du secteur agricole sur les exigences de respect du droit de la concurrence.  © Réussir
Un guide du droit à la concurrence dans le secteur agricole

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a mis en ligne sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio