Aller au contenu principal

Consommation : un mois de janvier très poussif sur les PGC-FLS

Les achats des ménages de produits de grande consommation et frais libre-service (PGC-FLS) ont nettement reculé en janvier, rompant avec la modération observée en fin d’année. 

caisses dans un hypermarché
Les achats des ménages dans la grande distribution ont chuté en janvier, plus fort que fin 2023
© Virginie Pinson

« Espérons que janvier ne donne pas le ton de la consommation des PGC-FLS pour l’année 2024 », commence le panéliste Circana avant de livrer les chiffres qu’il a recueilli sur la période. Les volumes ont reculé de 5 % par rapport à une mois de janvier 2023 déjà en nette baisse. 

Lire aussi : Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Au quatrième trimestre 2024, les opérateurs avaient pu pourtant reprendre un peu espoir avec une baisse qui se modérait (-1,3 %). Le chiffre d’affaires est stable sur un an, alors que sur le T4 2023 il progressait de 5,6 %. 

Le frais traditionnel en baisse en volume et valeur

Le frais traditionnel souffre, en premier lieu le rayon poissonnerie avec une baisse de 8,5 % comparé à un mois de janvier 2023 qui avait déjà plongé de 10,4 %. Le frais non laitier accuse une forte baisse aussi (-6,5 % en volume, -3,7 % en valeur). Les viandes élaborées du rayon frais établissent une des pires performances (-17,5 % en valeur, -23,4 % en volume). 

PME et bio en net recul

La descente en gamme continue et même les MDD classiques perdent des volumes (-2,9 %). Les PME sont particulièrement impactées, avec des baisses de leurs marques en volumes (-12,6 %) et en valeur (-5,7 %). Le bio replonge encore et les coupures d’assortiments se confirment, ce qui entretient la spirale baissière

Lire aussi : Comment a évolué la consommation alimentaire des ménages en 2023 ?

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio