Aller au contenu principal

Comment Too Good To Go innove pour lutter contre le gaspillage alimentaire

En 2023, l’entreprise a sauvé 19 millions de paniers repas. Elle a également misé sur l’innovation technologique pour intervenir à tous les niveaux de la filière alimentaire.

En 2023, 19 millions de paniers repas ont été sauvés.
Méleyne Rabot, DG de Too Good To Go, a fait la démonstration d'une appli permettant aux distributeurs de mieux gérer les DLC en rayons.
© K.BERTIN

Créée en 2016, Too Good To Go annonce avoir, depuis, sauvé 68 millions de paniers repas en France. L’application compte 85 millions d’utilisateurs et 42 000 partenaires. L’année 2023 a été particulièrement activé pour Too Good To Go qui a déployé plusieurs innovations technologiques pour accélérer sa lutte contre le gaspillage alimentaire. Des solutions présentées lors d’une conférence de presse dans ses locaux parisiens le 30 janvier 2024.

Lire aussi : Gaspillage alimentaire : la Commission européenne propose des objectifs contraignants

Une appli contre le gaspillage alimentaire pour mieux gérer les DLC en rayons

La première est l’application « Too Good To Go Platform » que l’entreprise a déployée en mars 2023  avec la start-up CodaBene que Too Good To Go a rachetée en novembre 2022. Destinée aux chefs de rayon de la grande distribution et fonctionnant avec l’intelligence artificielle, cette application permet de détecter automatiquement les DLC, et permet de donner des instructions claires pour appliquer les circuits de revalorisation : remise de prix en magasin, dons aux associations ou paniers anti-gaspi. « Dans la grande distribution, le gaspillage alimentaire représente un coût équivalent à 2% des ventes nettes », rappelle Meylène Rabot, DG de Too Good To Go.

Limiter le gaspillage alimentaire dans la restauration rapide

L’entreprise s’est également penchée sur la restauration rapide, notamment sur les plats chauds qu’il faut revaloriser immédiatement. « Chaque année, la restauration rapide sert 6 milliards de repas et génèrent 180 000 tonnes de déchets », précise Meylène Rabot. « Notre site s’est enrichi d’une nouvelle application, Ventes flash. Les équipes de restaurants  qui n’auraient pas assez de clients pour écouler leurs produits peuvent les mettre rapidement en ligne et les proposer à prix réduits avant qu’ils ne finissent à la poubelle. »

«21% du gaspillage alimentaire est généré au moment de la transformation. »

Enfin, après la grande distribution et la restauration, Too Good To Go s’est aussi alliée à l’industrie agroalimentaire avec le lancement des « Colis anti gaspi ». « 21% du gaspillage alimentaire est généré au moment de la transformation à cause, par exemple, du sur stockage ou d’un mauvais étiquetage. Too Good To Go rachète ces surplus et les proposent sur l’appli selon plusieurs formules : thématiques, avec une seule catégorie de produits ou surprise. » Depuis le lancement de cette initiative en juin 2023, 30 000 colis ont été livrés chaque mois.

Gaspillage alimentaire : une facture mondiale de 1200 milliards de dollars

« En 2023, 4 repas par seconde ont été sauvés », conclut Lucie Basch, cofondatrice de Too Good To Go. « Mais dans le même temps, 40 000 ont fini à la poubelle. Dans le monde, le gaspillage alimentaire représente chaque année, 1200 milliards de dollars qui finissent à la poubelle. Le chemin est encore long. » Too Good To Go est présent dans 17 pays. En France, l’entreprise prend une commission de 1 euro par repas vendu. Elle emploie 140 personnes et en 2023, elle a dépassé les 15 millions d’euros de chiffre d’affaires.

 95 % des consommateurs et consommatrices  réclament des baisses de prix pour des DLC courtes

Avant sa conférence de presse, Too Good To Go avait laissé la parole à Circana, groupe de conseil aux entreprises sur la consommation. Un panorama a été dressé pour montrer comment les Françaises et les Français luttent contre l’inflation. « La première stratégie mise en place est de limiter le gaspillage alimentaire », explique le groupe. « Les consommateurs achètent davantage de promotions et préparent mieux leurs listes de courses. » Les fruits et légumes et la viande hachée ont été les produits les plus sacrifiés. « Pour 2024, après une hausse de 20% en deux ans, l’inflation devrait enfin stagner entre 1 et 3%. La consommation, en volumes, devrait diminuer de 0,5%. Les Français cherchent désormais des solutions dites malignes, pour réduire la facture comme les opérations de déstockage, la seconde main, et la chasse au gaspillage alimentaire. Aujourd’hui, 95% d’entre eux réclament à la grande distribution, davantage de réductions sur les produits à date courte. »

 

 

 

 

 

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio