Aller au contenu principal

Comment ont évolué les abattages de volailles en 2023 ?

Les abattages de volailles sont stables en 2023 sur un an. Le marché est marqué par une forte demande à laquelle l’importation répond en partie. 

Volaille
Les abattages de volailles restent inchangés en 2023 sur un an.
© P. Le DOUARIN

Les abattages de volaille se maintiennent (+0,1% en têtes) en 2023 comparé à 2022 grâce au canard à gaver (+22,7%) et au canard à rôtir (+10,4%), dont les progressions records sont à relativiser car la production avait été décimée par la grippe aviaire en 2022. Par rapport à la moyenne sur cinq ans, l’évolution des abattages de volaille est en retrait (-7,5% en têtes) selon Agreste. Les prix à la production sont en recul depuis le printemps 2023 (-7,1%) sur un an, reflet de la baisse des prix des aliments. Toutefois, ils restent en hausse de 5,5% par rapport à 2022 et de 23% comparé à la moyenne quinquennale.  

Lire aussi : Poulet importé : “la souveraineté alimentaire est toute autant française que communautaire” 

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Production de viande bovine en 2024, le vrai du faux

L’Institut de l’élevage a publié ses prévisions 2024 pour la production de viande bovine, qui devrait encore baisser, mais…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio