Aller au contenu principal

Charcuterie : les prix des gras se maintiennent en mars

« Les indices des prix d’achat des pièces par les entreprises de charcuterie française publiés par FranceAgriMer font état d’évolutions de prix différenciées » rapporte l’institut du porc (l’Ifip) dans son baromètre mensuel. Si la majorité des prix des pièces progressent, avec des hausses oscillant de 0,4 % à 4,4 % entre février et mars, les cours des autres pièces quant à eux reculent, en particulier ceux de l’épaule et du jambon de coche (- 19 % et -14 % respectivement). Les prix des gras se maintiennent dans l’ensemble malgré la baisse du prix du porc.

V.C.


A lire aussi : https://www.reussir.fr/lesmarches/coronavirus-decoupes-de-porc-un-marche-heterogene-selon-les-pieces-en-avril

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[PPA-Covid-19] Porc : L’Allemagne dans le rouge

« C’est un cauchemar que vit tout le secteur porcin allemand aujourd’hui » déplore Matthias Kohlmüller,…

Porc : la Chine compte doubler la production argentine

La Chine s’apprête à investir près de 3,8 milliards d’euros afin de doubler la production de porc argentine au cours des…

Viande bovine : rebond des exportations françaises en juin

Après deux mois consécutifs de repli, les exportations de viande bovine sont reparties à la hausse en juin. Avec environ…

Bovins : tendance haussière outre-Manche

Depuis plusieurs semaines, les cours britanniques des gros bovins progressent, portés à la fois par une bonne demande et…

Porc : hausse de 10,8 % des envois européens vers les pays tiers au 1er semestre

Les envois européens de produits porcins vers les pays tiers ont augmenté de 10,8 % pour atteindre les 2,9 millions de…

Des projets colossaux annoncés en mai de cette année prévoient des investissements de 56 milliards de yuans pour produire 27 millions de porcs. © Valentin Ragot
La Chine continuera de dicter le marché mondial du porc d’ici à 2023
En seulement deux ans, près d’un quart de l’offre planétaire a disparu depuis l’arrivée de la peste porcine africaine en Chine, a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio