Aller au contenu principal

Étude
Cartographie des 100 premières coopératives agricoles européennes

Comment se situent les coopératives françaises par rapport à leurs homologues européens ? Olivier Frey, auteur d’une analyse du top 100 des plus grandes coopératives agricoles en Europe, apporte quelques éclairages.

Olivier Frey, consultant-expert en coopératives. © Réussir
Olivier Frey, consultant-expert en coopératives.
© Réussir

« On a souvent tendance à dire que les coopératives françaises sont devenues des mastodontes, une idée battue en brèche quand on compare avec d’autres coopératives européennes. Une seule coopérative française se situe dans le top 10 et pèse trois fois moins que la première coopérative européenne », explique Olivier Frey, consultant expert dans les coopératives agricoles à l’initiative d’une analyse des performances financières et extra-financières des 100 plus grandes coopératives agricoles en Europe. La plus grosse coopérative agricole européenne, l’allemande Baywa, a réalisé un chiffre d’affaires de 17 milliards d’euros en 2019, soit quasiment le triple du chiffre d’affaires de la première coopérative française Agrial (6,09 milliards d’euros).

Une seule coopérative française se situe dans le top 10

Si cette analyse a le mérite de comparer les coopératives françaises avec leurs homologues européens, il faut se rappeler au préalable qu’il « n’y a pas d’homogénéité des lois sur les coopératives au niveau européen ». Ainsi, une coopérative comme Danish Crown qui transforme 90 % des porcs danois ou comme Friesland Campina qui collecte 95 % du lait hollandais ne pourrait pas exister en France, l’Autorité de la concurrence veillant à éviter la constitution de monopoles.

Sur les 100 premières coopératives agricoles européennes qui réalisent un chiffre d’affaires cumulé de 237,5 milliards d’euros, avec 32 coopératives, la France est toutefois le pays qui compte le plus de représentants, devant l’Allemagne (16) et l’Italie (8). Ces 32 coopératives, avec un chiffre d’affaires cumulé de 61,2 milliards d’euros, ne représentent qu’un peu plus du quart du top 100, contre 22 % pour les coopératives allemandes.

Seules trois coopératives agricoles françaises (Agrial, Invivo et Sodiaal) dépassent les 5 milliards d’euros de chiffres d’affaires. « Finalement, ce ne sont pas les plus grosses coopératives qui sont les plus rentables », analyse Olivier Frey. Ainsi, dans le lait, Arla et Friesland Campina ont des marges d’exploitation inférieures à celles de Emmi, Tine ou Glanbia. Dans le sucre, Südzucker a une marge d’exploitation inférieure à celle de Tereos ou Agrana. Dans les céréales-approvisionnement, Baywa affiche une marge d’exploitation inférieure à celle de coopératives telles que Advitam ou Avebe. « Il n’y a que dans la viande où c’est la plus importante coopérative, Danish Crown, qui a une meilleure marge d’exploitation que les autres coopératives du secteur », peut-on lire dans l’étude.

Rentabilité et taille

En France, Tereos et Advitam comptent parmi les 25 meilleures performances en matière de marge d’exploitation et on retrouve de nouveau Tereos avec Vivescia, cette fois-ci, parmi les 25 meilleures rations d’Ebitda en 2019.

Si le point fort des coopératives françaises est qu’elles sont ancrées dans leur territoire, cela constitue aussi « une faiblesse quand elles veulent aller à l’international », décrypte encore Olivier Frey. La part moyenne du chiffre d’affaires effectuée hors de l’Hexagone pour les coopératives françaises s’élève aux alentours de 30 %, soit bien moins que les coopératives du nord de l’Europe.

 

Top 100 des coopératives
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © LM
Les personnalités de l’année 2020 dans l'agroalimentaire, selon Les Marchés Hebdo
Notre rédaction a retenu vingt-deux personnalités ayant marqué cette année si particulière de 2020 par leur agilité, leur…
 © Tereos
La nouvelle gouvernance de Tereos s’engage pour la pérennité 

Gérard Clay, le nouveau président du Conseil de surveillance du sucrier Tereos et le nouveau président du Directoire…

Soufflet-InVivo
Pourquoi Soufflet est en passe d'être vendu à Invivo ?

Coup de tonnerre dans le monde de la meunerie. Le groupe…

Bernard Boutboul, président du cabinet d’étude Gira. © Gira
2020 « annus horribilis » pour la restauration
Le secteur de la restauration dresse un triste bilan pour cette année 2020, tant au niveau des établissements de restauration…
 © Capture d'écran de ...
Fraisetlocal.fr : lancement d’une plateforme pour favoriser les achats à la ferme

« L’alimentation est un des premiers vecteurs de l’amélioration de la santé. Il faut favoriser les produits frais et…

 © Marcel & fils
Levée de fonds pour le distributeur bio Marcel & fils

Weinberg Capital Partners (WCP) a annoncé le 17 décembre être devenu un actionnaire de référence de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio