Aller au contenu principal

Attaques en mer rouge : « le pire est derrière nous », pour le transport maritime

Lors d’un webinaire, le spécialiste Freightos indique que les opérateurs du transport maritime estiment que la situation ne devrait pas se dégrader davantage en termes de prix de transport des conteneurs. 

des porte-conteneurs en mer, au premier plan un missile.
Les porte-conteneurs évitent toujours la Mer Rouge, où les attaques continuent malgré la riposte de la coalition.
© Généré par l'IA

Pour les navires commerciaux, la situation en Mer Rouge reste très défavorable. Les attaques Hutis continuent malgré la coalition maritime et les frappes ciblées des puissances occidentales. Si la plupart des navires se détournent par le Cap de Bonne-Espérance, des attaques sont régulièrement rapportées sur ceux qui s’obstinent à prendre le canal de Suez

Lire aussi : Produits laitiers : les attaques en Mer Rouge plombent l'export européen

Quels sont les impacts de la situation en Mer Rouge ? 

Le principal impact de ces attaques est l’allongement du temps de transport, donc une hausse du coût, pour l’export de l’Europe vers l’Asie et l’importation dans l’autre sens. L’Europe et les pays de la Méditerranée sont les plus touchés. Pour les États-Unis, la clé du transport maritime reste le canal de Panama. Or de ce côté, on note une stabilisation de la crise liée à la sécheresse qui limite le trafic. Vu la saison, les experts de Freightos s’attendent à une amélioration rapide. 

Des capacités de transport en baisse, mais un retour de l’offre attendu

L’allongement des délais de transport implique que les conteneurs sont immobilisés plus longtemps, on a donc subi une pénurie de conteneurs vides « surtout juste avant le Nouvel An chinois, quand tous les opérateurs veulent s’activer pour passer avant l’arrêt de l’activité en Chine », explique Robert Khachatryan, CEO de Freight Right Logistics au Moyen-Orient. Mais maintenant ce pic d’activité passé, « la situation s’améliore déjà », rassure l’analyste, évoquant aussi la mise en œuvre de bateaux supplémentaires, « les opérateurs qui avaient des navires disponibles, écartés à cause de la baisse des prix de transport, les ont réactivés, ce qui prend toujours du temps ». A noter que contrairement aux craintes exprimées en décembre, les trajets n’ont pas été perturbés au point d’engorger les ports comme on avait pu le voir pendant le Covid.

Les prix du transport de conteneurs vers l’Asie ont déjà commencé à baisser

Dès la semaine dernière, les prix du transport de conteneurs ont commencé à baisser sur certaines des routes les plus touchées par la situation en Mer Rouge (Asie-Europe du Nord, Asie- Afrique du Nord). « Quand la sécurité va s’améliorer en Mer Rouge, je m’attends à une baisse progressive des tarifs, pas une chute soudaine » estime Robert Khachatryan, qui alerte les exportateurs « surveillez bien les évolutions de prix pour renégocier le cas échéant vos contrats ». 

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio