Aller au contenu principal

Après sa victoire contre Yuka, la Fict veut continuer à progresser

Victorieuse de son combat contre Yuka, la Fict veut poursuivre la réduction des additifs dans ses produits et défend ses entreprises après l’adoption d’Egalim 2.

Au fond à gauche, Bernard Vallat, président de la Fict. Au fond à droite, Fabien Castanier, directeur général de la Fict lors de la conférence de presse du 7 octobre 2021.
Au fond à gauche, Bernard Vallat, président de la Fict. Au fond à droite, Fabien Castanier, directeur général de la Fict lors de la conférence de presse du 7 octobre 2021.
© Fict

La Fédération des industriels charcutiers traiteurs (Fict) a fait part de sa satisfaction quant aux verdicts des tribunaux de commerce de Paris, Brive et Aix-en-Provence qui lui ont donné raison face à l’application Yuka pour pratique commerciale trompeuse concernant la teneur en nitrites des charcuteries. « L’OMS avait signalé un effet cancérigène lié à la consommation de nitrites, mais l’Efsa a assuré qu’il n’y avait pas de danger pour une concentration inférieure à 150 mg par kg, avis qui n’a pas été contesté par l’Anses », rappelle Bernard Vallat, président de la Fict à l’occasion d’une conférence de presse le 7 octobre 2021. Entre 2016 et 2020, les entreprises de la Fict ont diminué de 20 % la concentration en nitrites de leurs produits, dont la limite française est fixée à 100 mg par kg. « Nous voulons encore diminuer cette concentration de 20 % selon les recettes et poursuivre nos progrès », insiste Bernard Vallat.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril confirme entrer en négociation exclusive avec Bigard pour la cession d'Abera et Porcgros
Comme nous l'annoncions dans notre dernier hebdomadaire, Bigard s'apprête à reprendre les sociétés Abera et Porcgros, propriétés…
Egalim 2 : pas de contractualisation avec les grossistes ni sur les marchés aux bestiaux
La loi Egalim 2 n’oblige pas les éleveurs à contractualiser sur marchés de bétail vif. Elle maintient aussi le régime commercial…
Infographie abattages français
[Infographie] La Bretagne, première région d'abattage en France

Cette infographie s'appuie sur les données 2020 d…

Nouvelle salve entre Inaporc et Cooperl sur le financement de l’équarrissage
L’interprofession du porc et la première coopérative porcine campent sur leurs positions respectives quant à la Cotisation…
UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France s'attaquent aux promesses des labels et signes de qualité alimentaires
UFC-Que Choisir, Greenpeace et le WWF France ont présenté le 28 septembre les résultats de leur étude sur la véracité et les…
Les acteurs du bio se projettent pour trouver une nouvelle dynamique
L’émergence de nouveaux labels de qualité a dilué l’influence du bio dans la tête des consommateurs. Afin de se relancer, la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio