Aller au contenu principal

Céréales : rebond fragile

Depuis une semaine, les cours des céréales ont poursuivi leur baisse alors que les effets néfastes de l’épidémie de coronavirus progressaient avec leur influence négative sur les marchés. Néanmoins, hier, Chicago a clôturé en hausse sur l’ensemble des produits, le marché à terme européen enregistrant un même rebond et le marché physique dans l’Hexagone se consolidait nettement avec une forte demande en portuaire pour le blé, la France étant particulièrement compétitive actuellement sur le marché international. Sur les 16,3 Mt exportées par l’UE à la date du 3 février, 5,6 sont d’origine française. Les grèves dans les ports paraissent en voie de tassement ; on verra la semaine prochaine si le conseil céréales de FranceAgriMer rectifie à la baisse ses prévisions d’export ; les estimations de perte portent pour le moment entre 500 000 et 700 000 t, mais l’activité du moment peut redonner un peu d’optimisme.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Le kernza, une céréale pérenne, « modèle et prometteuse » pour diversifier les systèmes
C’est une nouvelle culture qui pourrait diversifier les systèmes. Le kernza est une céréale pérenne. Elle fait l’objet de…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
Publicité