Aller au contenu principal

Gironde : planter des arbres au lieu de laisser des friches viticoles

Afin de lutter contre les friches viticoles, les instances bordelaises ont mis en place un dispositif avec Alliance Forêt Bois. Focus.

Il est possible de transformer gratuitement une parcelle de vigne en forêt de pins en faisant appel à Alliance Forêts Bois.
Il est possible de transformer gratuitement une parcelle de vigne en forêt de pins en faisant appel à Alliance Forêts Bois.
© C. de Nadaillac

Diverses pistes sont à l’étude dans le Bordelais afin d’éviter que de trop nombreuses parcelles soient abandonnées et sources de maladies pour les vignes alentour. L’une d’elles est finalisée : il s’agit de les convertir en terres forestières. Le propriétaire de la parcelle à arracher contacte le gestionnaire de forêts, Alliance Forêts Bois.

Ce dernier s’occupe alors de tout. « Il arrache la vigne, travaille le sol, sélectionne l’essence qui convient le mieux à la parcelle (pin maritime, pin taeda, acacia, etc.), l’entretient (passage de rouleau landais, éclaircissage, etc.) ; le tout gratuitement pour le vigneron, détaille Bernard Farges, vice-président de l’interprofession bordelaise (CIVB). En revanche, le bois de la coupe revient au propriétaire de la parcelle, qui en dispose à sa guise. » Ce dispositif est conditionné à une conservation minimale de la parcelle d’une quinzaine d’années.

Un dispositif financé par la vente de crédits carbone

Pour Alliance Forêts Bois, l’équilibre financier sera assuré par la vente des crédits carbone de la parcelle à des entreprises demandeuses. Une solution intéressante pour les viticulteurs en difficulté de la région. Et d’ailleurs, « on a déjà des candidats », note Bernard Farges.

Parallèlement à cela, des travaux sont en cours avec la DGAL, afin de mettre en place des contraventions administratives pour les viticulteurs laissant leurs vignes en friche. Ils seraient condamnés à verser 2 500 euros par parcelle à l’abandon. « L’objectif est la dissuasion », indique Bernard Farges.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vinitech-Sifel - 23 nouveautés découvertes lors de la prévisite !
Les stands sont presque tous achevés prêts à accueillir les visiteurs du Vinitech-Sifel. Petite prévisite du salon du côté des…
Preview image for the video "Kubota - La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés adopte un pont avant suspendu".
VIDÉO Kubota - La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés adopte un pont avant suspendu
Kubota a dévoilé au Sima ses nouvelles gammes de tracteurs spécialisés.
Broyeur, épandeur, pulvérisateur... Guillaume Guiroux est équipé pour réaliser quasiment tous les travaux de la vigne au quad.
« Le quad a été pour moi une solution économique à l'installation »
Dans le Var, Guillaume Guiroux s’est lancé dans la viticulture sans tracteur, un choix économique et agronomique. Aujourd’hui…
John Deere lance une nouvelle gamme de tracteurs spécialisés haut de gamme.
John Deere - Des tracteurs spécialisés jusqu'à 136 chevaux
John Deere présente une gamme de tracteurs pour vignes larges made in Mexique.
RVI300_GEL_RTECH_NIV3
R-Tech - Un bon tuyau pour lutter contre le gel des vignes
La société bourguignonne R-Tech commercialise depuis peu une gaine chauffante pour lutter contre le gel.
Le groupe arrachage planche sur le financement de l'opération. Il y aurait besoin d'une enveloppe d'environ 100 millions d'euros.
Le groupe de travail arrachage des vignes est sur les rails
Un groupe de travail planche sur le financement de l’arrachage des vignes via le Feader.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole