Aller au contenu principal

Vins : la distillation de crise envisagée

Le ralentissement des transactions a conduit FranceAgriMer à envisager à la fin juillet un stock exprimé en « mois d’utilisation normale » de 11 mois d’utilisation contre 9,5 en moyenne, soit un surstock équivalent à 1,5 mois de consommation. Cette situation tend à démontrer que l’on assiste à une crise due à la baisse de consommation. Le Conseil spécialisé vins a donné jeudi dernier un avis favorable à une distillation de crise. Cette mesure sera ouverte sur l’ensemble du territoire, sur une base volontaire. Elle concernerait les vins de table et de pays rouges. Elle porterait sur 600 000 hl et son coût est estimé à 26 M€, somme non budgétée en 2008-2009.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’industrie du jus de fruits sous tension

La crise de la Covid-19, qui a perturbé la cueillette et augmenté la consommation de certains jus de fruits riches en…

 © Pixabay
Nomination d'un délégué interministériel pour la filière sucre

Les betteraviers ont annoncé vendredi la nomination par le gouvernement d'un délégué interministériel de la filière …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio