Aller au contenu principal

Un marché en pleine déprime

Si le Marché du porc breton a bien repris le jeudi 26 novembre, la situation dans laquelle se trouve la filière française n'en demeure pas moins compliquée.

Après presque deux mois de fermeture, le Marché au cadran de Plérin a enfin repris jeudi 26 novembre avec un nouveau fonctionnement. Les prix de vente étaient compris entre 1,043 euro et 1,088 euro le kg, soit bien en dessous de la dernière cotation du 5 octobre, à 1,301 euro. En l'absence de cours de référence, les abattoirs avaient fixé indépendamment les prix aux producteurs et, dans le sillage des cours européens, ils s'étaient ajustés à la baisse. Depuis le début de l'année, le marché communautaire a dû faire face à l'afflux important de porcs charcutiers de la part des différents bassins de production, notamment l'Espagne, et s'est donc retrouvé avec une offre très excédentaire.

Baisse de la consommation de viande porcine en France

Face à une concurrence exacerbée sur les marchés étrangers, la France a vu ses exportations chuter de 10,2 % sur le premier semestre 2015, selon FranceAgriMer. La demande intérieure est restée aussi faible. En cumul annuel de janvier à octobre, selon FranceAgriMer-Kantar Worldpanel, les achats des ménages ont baissé de 4,6 % en porc frais, avec un désintérêt prononcé pour la longe (-7 %), et de 0,3 % en charcuterie (-3,9 % pour le jambon cru et - 3,3 % pour les saucisses à pâte fine). À cette tendance structurelle baissière, s'est ajouté l'impact négatif de l'étude de l'OMS, parue le 26 octobre, faisant le lien entre la consommation de viande et de charcuterie avec le cancer. En ce mois de décembre peu propice aux ventes de viandes de porc, la filière espère toujours voir aboutir les négociations pour une levée de l'embargo russe. Caroline Even

En Bref

VIANDE BOVINE +27 %

Les exportations polonaises de viandes bovines ont atteint 176 000 téc sur les sept premiers mois de 2015, soit 27 % de plus qu'en 2014, selon l'Idele. L'Italie (48 000 téc, +21 %) et l'Allemagne (32 000 téc, +37 %) sont les 1ers clients.

ŒUF +14 %

En cumul sur les neuf premiers mois de l'année, les exportations européennes d'œufs ont dépassé 193 600 tonnes équivalent coquille, soit 14 % de plus qu'en 2014, selon Bruxelles.

VIN -3 % Les exportations françaises de vin ont reculé de 3 % en volume sur les huit premiers mois de l'année, selon FranceAgri-Mer, à 9,02 millions d'hectolitres. Elles ont cependant progressé de 7 % en valeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’industrie du jus de fruits sous tension

La crise de la Covid-19, qui a perturbé la cueillette et augmenté la consommation de certains jus de fruits riches en…

 © Pixabay
Nomination d'un délégué interministériel pour la filière sucre

Les betteraviers ont annoncé vendredi la nomination par le gouvernement d'un délégué interministériel de la filière …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio