Aller au contenu principal

SPACE : un Premier ministre en décalage

 

Très attendu au SPACE (Rennes), le jeudi 12 septembre, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault n’a pas convaincu les représentants des filières animales françaises, dans ce qui est devenu le premier salon professionnel de l’élevage en France. Le chef du Gouvernement a bien annoncé des mesures d’urgence pour soulager les acteurs de la filière du poulet-export, dans la tourmente depuis la mise à zéro du mécanisme des restitutions à l’exportation. Il a également parlé de fa ire évoluer « la réglementation des zones en excédents structurels » où est concentré l’essentiel des productions animales en Bretagne. Où encore d’assouplir la réglementation des installations classées en créant un régime d’enregistrement à la place du régime d’autorisation. Mais il s’agit là d’intentions qui demandent du temps avant d’être finalisées. Or, les filières animales veulent du concret tout de suite, en particulier en ce qui concerne l’assouplissement des règles administratives qui, disent-ils, bloquent toute évolution des structures d’exploitation. Le Premier ministre a rappelé que le Gouvernement n’est en place que depuis seize mois, qu’il invente actuellement les outils à même de permettre au système agricole et agroalimentaire français « de se moderniser, de participer à la transition écologique, de créer de la valeur ajoutée, des emplois et d’exporter ». Il cherche par exemple, au sujet des prix agricoles, « à rénover les relations entre l’industrie et la distribution » dans le cadre du projet de loi « consommation » et « à lutter contre les comportements abusifs ». De ce point de vue, le chef du Gouvernement a fait une allusion à Lactalis sans le nommer : « en lait, quand les contrats sont signés, ils doivent être respectés ». Jean-Marc Ayrault a également parlé de la compétitivité et de la nécessité d’abaisser les charges en exploitation. Pour la Bretagne, il a demandé au conseil régional, aux conseils généraux et à tous les acteurs du secteur de travailler pour préparer « un plan Bretagne d’ici à la fin de l’année ». Il ne faudrait pas que ce soit un plan de plus. Le dernier plan sectoriel régional n’a que deux ans. Il avait établi par la précédente majorité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Agropur
Lactalis reprend les yaourts du canadien Agropur

La coopérative canadienne Agropur a annoncé le 17 décembre avoir conclu un accord avec Lactalis Canada inc. pour la…

Biolait promet une alimentation 100% origine France de ses vaches

Depuis sa création en 1994, Biolait s’est engagé sur la collecte de lait, issu de vaches nourries à l’herbe bio en…

 © Danone
Danone : qui veut la tête d’Emmanuel Faber ?

Un investisseur activiste a pris une participation dans le groupe Danone et demande le remplacement d’Emmanuel Faber à…

 © LSDH
30 palettes de Lait du cœur expédiées par LSDH

Le groupe LSDH a lancé hier à Saint-Denis-de-l'Hôtel (Loiret) l'opération Lait du cœur pour livrer gratuitement un…

 © Lactel
Lactel invite les Français chez ses éleveurs

L’an dernier, Lactel (groupe Lactalis) révélait sur ses packs de lait les visages et prénoms des éleveurs engagés dans…

Une unité de transformation des graines légumineuses a été montée dans une usine de Tromelin Nutrition dans le nord-Finistère. © Tromelin Nutrition
Protéines végétales : le GIE SVP veut changer la donne en Bretagne
Trois acteurs clés de la nutrition animale en Bretagne, Eureden, Tromelin et Valorex s’unissent pour faire émerger des filières…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio