Aller au contenu principal
Font Size

Répondre aux inquiétudes alimentaires

L’Ocha, l’Observatoire Cniel des habitudes alimentaires, a mené une étude avec l’université de Toulouse et le Credoc pour analyser la nature des inquiétudes des consommateurs liées à l’alimentation.

Selon l’étude les consommateurs 
se préoccupent de plus en plus 
des conditions d’élevage des animaux.
Selon l’étude les consommateurs
se préoccupent de plus en plus
des conditions d’élevage des animaux.
© V. Besnault/Qualipige/Cniel

Alors que la relation de nos contemporains avec l’alimentation a perdu en sérénité, le colloque « Tais-toi et mange ! » organisé par l’Ocha, en partenariat avec SCC, l’association des interprofessions, le 22 novembre dernier, avait notamment pour objectifs d’analyser la nature des inquiétudes alimentaires. En amont de ce colloque, l’Ocha a mené en partenariat avec l’université de Toulouse et le Credoc une étude originale sur l’ensemble de la population française en s’intéressant à la notion « d’inquiétude », susceptible de regrouper les sujets de préoccupations des consommateurs sans a priori.

LES SUJETS D’INQUIÉTUDES CHANGENT

Cette étude conduite en 2016 montre que les inquiétudes générales ont légèrement baissé mais que la nature des inquiétudes change par rapport à des points de mesure de 2010 et 2013. La critique du modèle agricole s’intensifie : 65 % des Français expriment une inquiétude à ce sujet pour les fruits et légumes, 46 % pour les poissons, 31 % pour les produits céréaliers. La question des additifs et des conservateurs inquiète 36 % des Français, la composition des produits transformés en inquiète 30 %.

Alors que les préoccupations sur le bien-être animal concernaient essentiellement les produits carnés, l’inquiétude sur cette question s’est étendue en 2016 à tous les produits d’origine animale : 33 % des Français déclarent une inquiétude sur le bien-être animal pour la viande, 22 % pour les poissons et 8 % pour les produits laitiers. Dans le secteur de l’élevage, l’augmentation de la taille des exploitations questionne sur les conditions de vie des animaux et les conséquences environnementales.

En identifiant les éléments d’inquiétudes, les résultats de l’étude soulignent l’importance pour les consommateurs d’informations relatives à l’origine des produits. Elle conforte une vraie confiance et une certaine solidarité avec les acteurs de l’amont surtout s’ils parlent simplement de leur métier. Elle ouvre des voies pour instaurer de nouveaux liens entre les différents acteurs des filières alimentaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © Annick Conte
Viandes : Fedev se projette dans la « France neutre en carbone de 2050 »

La fédération des industriels et grossistes des viandes de boucherie Fedev estime, dans son bulletin hebdomadaire du 17…

 © DR
Lait : prix en forte baisse aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande

Le prix du lait payé aux producteurs américains et néozélandais est en chute libre, selon Jean-Marc Chaumet, économiste à…

 © DR
Pour faciliter les marchés publics

Dans le Journal officiel de ce jour figure le…

Bruno Dufayet, président de la FNB, prévient "certaines entreprises et coopératives" d'une "attitude dangereuse" pour la filière bovine. © DR
Prix des gros bovins : la FNB en appelle à « certains opérateurs »

La Fédération nationale bovine (FNB) fait savoir par voie de presse que « certains opérateurs semblent ne pas avoir…

La DGCCRF informe clairement les acteurs du secteur agricole sur les exigences de respect du droit de la concurrence.  © Réussir
Un guide du droit à la concurrence dans le secteur agricole

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a mis en ligne sur…

Boursin se lance au rayon traiteur avec 10 références

La marque de fromage frais Boursin (groupe Bel) arrive pour la première fois au rayon traiteur avec une gamme de « …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio