Aller au contenu principal
Font Size

Rendez-vous


> Des pédiluves seront installés à toutes les entrées du salon et des avertissements rappelleront les précautions sanitaires.

À Rennes s'ouvrira le 16 septembre la 28e édition du Salon international de l'élevage (Space) placée sous le signe de la vigilance sanitaire. Habituellement l'occasion de montrer la performance des élevages français aux visiteurs étrangers, les visites d'exploitations porcines sont, cette année, annulées. Et ce, pour se prémunir des risques sanitaires liés à la fièvre aphteuse qui sévit notamment en Afrique du Nord et à la diarrhée épidémique porcine (DEP) qui touche principalement les élevages nord-américains.

Par ailleurs, des pédiluves seront installés à toutes les entrées du salon et des avertissements rappelleront aux visiteurs les précautions sanitaires (notamment pas de visite dans les élevages à risque dans les jours précédant la visite au salon). La question préoccupe également les organisateurs du Sommet de l'élevage, qui se tiendra à Cournon du 1er au 3 octobre prochain. Alors que la filière bovine comptait profiter de l'évènement pour renforcer son courant d'affaires vers le Maroc, la Turquie, la Tunisie et l'Algérie ; le fort épisode de fièvre aphteuse qui touche le Maghreb complique quelque peu la donne. Il y a quelques semaines, les organisateurs confirmaient le maintien des visites d'élevages pour les étrangers, mais évoquaient la mise en place de précautions sanitaires supplémentaires sur les exploitations et dans les allées du salon.

À noter que le 2 octobre, l'interprofession bétail et viandes organisera une conférence sur le thème : « Quelles réponses des filières bovines françaises aux attentes des pays du pourtour méditerranéen ? ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Jean-Luc Perrot, directeur de Valorial. © Valorial
« Viser à la définition de produits sains, bons et pas chers est un bon défi »

Les Marchés Hebdo : De votre place, observez-vous des signes d’un changement de…

 © DR
Tereos se redresse depuis juin

Le groupe sucrier Tereos, qui a vu ses ventes reculer de 4 % au premier trimestre de son exercice décalé 2020/2021 du…

Bonduelle sauve son année malgré la fermeture de la restauration

Les ventes du groupe Bonduelle ont progressé de 2,8 % lors de son exercice 2019-2020, malgré un trimestre en repli en…

 © Nielsen
Vrac : des achats entre parenthèses pendant le confinement

Les produits en vrac ont été fortement affecté par la crise sanitaire avec des achats en net recul pendant la période de…

L’activité d’Elior quasiment divisée par deux d’avril à juin

Le groupe de restauration collective Elior a vu son chiffre d'affaires chuter de près de moitié au troisième trimestre de…

Foodtech : ce qui attire le capital

« Qui parle d’une crise dans le financement de startups de la foodtech ? », interroge DigitalFoodLab dans sa dernière…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio