Aller au contenu principal

Porc : le Brésil confirme sa position de concurrent majeur sur le marché chinois

Le Brésil continue de s’imposer sur le marché mondial du porc en intensifiant ses exportations sur le marché chinois. A l’inverse, l’Union européenne et les Etats-Unis connaissent plus de difficultés.  

© Claudine Gérard

Le Brésil maintient sa position de concurrent majeur sur le marché mondial du porc selon l’Ifip. Le Brésil a exporté près de 936 000 tonnes de viandes et de coproduits du porc (dont des abats) depuis le début de l’année. Un résultat à peine en deçà de celui réalisé l’an dernier à la même date. Des niveaux historiques ont été atteints en août, +24 % en un mois. Ils ont dépassé ceux atteints durant l’épidémie de peste porcine africaine.  

Des exportations brésiliennes presque stables  

Au cours des sept premiers mois de l’année, le Brésil n’a perdu qu’un tiers de ses volumes (380 000 de tonnes contre 210 000 de tonnes) sur un an. Le pays s’est hissé au troisième rang des fournisseurs de la Chine.  

Exportations du Brésil vers la Chine 

En milliers de tonnes, hors vif 

Une devise faible et des prix compétitifs 

Le pays bénéficie de plusieurs avantages. D'une part, la monnaie nationale (le real) et les prix sont plus compétitifs que ceux des principaux autres fournisseurs (Etats-Unis, Union européenne). D'autre part, les relations commerciales avec la Chine et les autres marchés asiatiques se consolident. Face au géant brésilien, les autres pays fournisseurs de la Chine ont vu leurs ventes se réduire de moitié, voire plus.  

Principaux fournisseurs de la Chine 

En milliers de tonnes, hors vif, % évolution 22/21 

Une reprise attendue au troisième trimestre pour l’UE 

La recrudescence des exportations du Brésil vers la Chine et Hong-Kong entre juillet et août laisse envisager une légère reprise des importations chinoises pour les autres exportateurs mondiaux, au cours du troisième trimestre, d’après l’Ifip. Du côté de l’UE, une faible reprise des achats chinois a été observée en juillet (+4 % sur un mois). Toutefois, cette légère hausse a entraîné une baisse des ventes vers les autres marchés asiatiques. Les importations asiatiques en provenance de l’UE se sont contractées notamment de 15 % pour la Corée du Sud, de 7 % pour le Japon et de 5 % pour les Philippines entre juin et juillet.  

Des difficultés logistiques qui minent les exportations des États-Unis  

A l’inverse, les exportations des Etats-Unis vers la Chine ont fléchi à la même période sur un an (-8 %). Le pays connait d’importantes difficultés logistiques et d’accès aux ports de la côte ouest, point de départ des viandes réfrigérées vers l’Asie. Par ailleurs, l’évolution de la parité euro dollar nuit à la compétitivité des États-Unis. Toutefois, entre juillet et août une moindre hausse des exportations vers la Chine a été constaté (+ 2%).  

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Production de viande bovine en 2024, le vrai du faux

L’Institut de l’élevage a publié ses prévisions 2024 pour la production de viande bovine, qui devrait encore baisser, mais…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio