Aller au contenu principal

Les cotations néerlandaise et allemande en recul
Porc : la France résiste à la baisse européenne

Porc : la France résiste à la baisse européenne
© Pixabay

Le cours du porc est resté quasi stable cette semaine à Plérin, après avoir grappillé 0,2 centime lundi pour ensuite retomber de 0,1 centime et s’afficher à 1,248 euro ce jeudi. La demande reste globalement calme. L’activité d’abattage recule sensiblement de 10 000 têtes d’une semaine sur l’autre. En pleine crise du porc, les tensions restent fortes à l’amont ; la hausse des coûts des matières premières (aliment, énergie, matériaux) pèse toujours sur la filière, qui doit en outre faire face à d’autres nombreux défis cette année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Six acteurs de la bio s'associent pour créer une usine de floconnage 100% bio
Les coopératives Cocebi, Biocer, Probiolor, les entreprises Favrichon, Cereco et le distributeur Biocoop se sont associés pour…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio