Aller au contenu principal

Œufs : les demandes d’aides ne se bousculent pas

L’élevage en plein air, en surproduction passagère, n’est pas concerné par la subvention.
Les directions départementales du territoire ont reçu à ce jour très peu de demandes d’aides pour la mise aux normes des élevages de poules pondeuses. À titre d’exemple, en début de semaine, la DDT du Morbihan avait accusé réception de 9 dossiers, celle de la Drôme d’un seul dossier, sur « une petite trentaine » potentiellement attendue. L’État français est autorisé depuis mars à octroyer un soutien financier aux éleveurs ayant encore des cages non aménagées à l’approche de leur interdiction le 1er janvier 2012. Il s’appuie sur un taux de base de 20 % des investissements, sous un plafond de 50 000 euros par exploitation (majoré de 5 000 euros en zone défavorisée et pour les jeunes). Les préfets ont été avertis des « délais extrêmement contraints prévus pour ce dispositif ». Les demandes doivent en effet être déposées avant le 30 juin. La subvention couvre l’agrandissement, le remplacement et l’aménagement des cages, ou l’installation de volières ou d’élevage au sol, le cas échéant l’agrandissement de la superficie totale des bâtiments. La Confédération française des aviculteurs fait savoir qu’il suffira de déposer une « déclaration d’intention » avant le couperet du 30 juin. Toutefois, les pronostics de terrain convergent vers l’arrêt de production ou la cession de bâtiments de la part de petits producteurs ou de producteurs âgés.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’industrie du jus de fruits sous tension

La crise de la Covid-19, qui a perturbé la cueillette et augmenté la consommation de certains jus de fruits riches en…

 © Pixabay
Nomination d'un délégué interministériel pour la filière sucre

Les betteraviers ont annoncé vendredi la nomination par le gouvernement d'un délégué interministériel de la filière …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio