Aller au contenu principal

Nutrition animale : vers la rupture en sans OGM

Ce n’est pas la baisse de ses volumes de 0,4 % en 2020 et de 0,9 % au premier semestre 2021 qui inquiète le plus la nutrition animale française, mais bien la flambée de tous les cours et le manque de certains produits comme le soja sans OGM.

(de gauche à droite) Stéphane Deleau (Valorex), président commission RSE, François Cholat (Maison Cholat), président, Pascal Pringault (RAGT Plateau central), vice-président, Philippe Manry (Sanders) vice-président.
(de gauche à droite) Stéphane Deleau (Valorex), président commission RSE, François Cholat (Maison Cholat), président, Pascal Pringault (RAGT Plateau central), vice-président, Philippe Manry (Sanders) vice-président.
© Yanne Boloh

La nutrition animale alerte les filières animales : la hausse des cours de matières premières dépasse sa capacité d’adaptation. « Pour nos entreprises dont le résultat net moyen est de moins de 1 %, les marges de manœuvre sont nulles », a rappelé François Cholat, président du Syndicat national de l’industrie de la nutrition animale (Snia), lors de leur conférence de rentrée, le 2 septembre. « Nous estimons que la répercussion des hausses jusqu’au consommateur pourrait aller de 5 à 10 % selon les espèces », pointe Philippe Manry, directeur général de Sanders et de Avril Nutrition animale, vice-président du Snia.

Lire aussi : Inflation générale et pénuries pour les fabricants d’aliments d’élevage

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril confirme entrer en négociation exclusive avec Bigard pour la cession d'Abera et Porcgros
Comme nous l'annoncions dans notre dernier hebdomadaire, Bigard s'apprête à reprendre les sociétés Abera et Porcgros, propriétés…
Manifestation à Plérin
Des éleveurs manifestent à Plérin contre la baisse du prix du porc

Des éleveurs de porc, dont certains membres du mouvement les "bonnets roses", ont manifesté leur mécontentement devant les…

Anne-Catherine Loisier, sénatrice Union centriste de Côte-d’or, et rapporteure de la proposition de loi du député Besson-Moreau pour la commission des Affaires économiques du Sénat.
[Egalim 2] Les sénateurs émettent de sérieux doutes sur l’efficacité de la loi
La commission des Affaires économiques du Sénat a complété la proposition de loi du député Grégory Besson-Moreau, en intégrant…
Egalim 2 : pas de contractualisation avec les grossistes ni sur les marchés aux bestiaux
La loi Egalim 2 n’oblige pas les éleveurs à contractualiser sur marchés de bétail vif. Elle maintient aussi le régime commercial…
Infographie abattages français
[Infographie] La Bretagne, première région d'abattage en France

Cette infographie s'appuie sur les données 2020 d…

UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France s'attaquent aux promesses des labels et signes de qualité alimentaires
UFC-Que Choisir, Greenpeace et le WWF France ont présenté le 28 septembre les résultats de leur étude sur la véracité et les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio