Aller au contenu principal

L'OMS fustige les pratiques marketing des fabricants de lait infantile

Dans son second rapport sur la commercialisation de lait infantile, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) fustige les pratiques de commercialisation des fabricants considérées comme "abusives".

© Virginie Pinson

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié un second rapport intitulé "Portée et impact de la commercialisation numérique pour la promotion des substituts du lait maternel".

Elle y fustige les "techniques de commercialisation numérique vouées à influencer les décisions prises par les nouvelles familles concernant l'alimentation de leurs bébés". "Au travers d’outils comme des applications, des groupes de soutien virtuel ou des « clubs de nouveau-nés », des influenceurs rémunérés sur les médias sociaux, des promotions, des concours et des forums ou des services de conseil, les fabricants de préparations pour nourrissons peuvent acheter ou collecter des informations personnelles et envoyer des promotions personnalisées aux femmes enceintes et aux mères de nouveau-nés", continue le rapport.

 

 

L'OMS considère que ce marketing omni-présent permet d'accroître les ventes de substituts du lait maternel et dans le même temps, dissuade les mères d'allaiter exclusivement, comme le recommande l'OMS.

Sur un marché du lait infantile de 55 milliards de dollars, les fabricants postent du contenu sur les réseaux sociaux 90 fois par jour, et atteignent ainsi 229 millions d'usagers.

 

 

L'organisation appelle ainsi "l'industrie de l'alimentation infantile à mettre un terme aux pratiques abusives de commercialisation des préparations pour nourrissons, et les gouvernements à protéger les nouveau-nés et les familles à travers la promulgation, le suivi et l’application de lois interdisant la publicité et la promotion des préparations pour nourrissons". 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Pénurie alimentaire : lait et produits laitiers seront-ils les prochains concernés ?
Collecte de lait de vache en repli, sécheresse en vue, les industriels s’inquiètent pour leurs approvisionnements cet été. Le…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio