Aller au contenu principal

Loi Descrozaille : union sacrée des distributeurs contre ce projet de loi estimé « inflationniste »

Les enseignes de la grande distribution sont vent debout contre la proposition de loi Descrozaille, en débat à partir du 16 janvier à l'Assemblée nationale, estimant que l'article 3 du texte annihilerait toute négociation et entraînerait une inflation forte en rayon.

Frédéric Descrozaille, député Renaissance du Val-de-Marne.
© Assemblée nationale

L’ensemble des enseignes de la grande distribution ont lancé un appel aux 577 députés de l’Assemblée nationale qui doivent se prononcer à compter du 16  janvier sur la proposition de loi du député Descrozaille.

Dans un communiqué commun publié le 15 janvier, Auchan, Carrefour, groupe Casino, Cora, E. Leclerc, Intermarché, Lidl, Netto et Système U font ainsi part du « danger grave » que ferait peser la proposition de loi Descrozaille sur les futures négociations commerciales avec les « très grands industriels ». « ces très grands fournisseurs proposent des marques incontournables, que les distributeurs doivent nécessairement proposer pour faire venir les consommateurs dans leurs magasins (…) Les enseignes seront obligées d’accepter les tarifs que leur imposeront ces multinationales, y compris avec des augmentations supérieures à 30% (…) Dès lors, l’idée de « rééquilibrer » les relations n’a pas de sens », argumentent les signataires.

 

 

D’ailleurs, Léonard Prunier, président de la Feef, nous expliquait la semaine dernière les effets pervers de cette loi pour les PME.

Les distributeurs continuent de marteler que ce texte va « dramatiquement et durablement alimenter l’inflation ». Un point de vue qui semble entendu. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, affichait ce matin sur BFMTV le souhait que l’article 3 de la proposition de loi soit modifié.

 

 

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio