Aller au contenu principal
Font Size

Les Maîtres laitiers du Cotentin jouent à fond la diversification

Acquisition de Reaux et Yeo, nouvelle usine à Méautis. MLC prend position sur le fromage AOP, l'ultrafrais et l'export de lait UHT en Chine. Le développement va de pair avec la diversification.

Les Maîtres laitiers du Cotentin ont frappé fort en 2016 et en 2017, en reprenant coup sur coup le fabricant du camembert AOP au lait cru moulé à la louche Reaux, puis Yeo (CA : 65 millions d'euro), la division produits frais de Sodiaal héritée de 3A. Demain, il y aura probablement d'autres acquisitions pour diversifier la gamme de produits fabriqués, d'autant que MLC a la particularité de posséder une société de distribution, France Frais, assurant les deux tiers du chiffre d'affaires du groupe.

DE NOUVEAUX DEBOUCHES POUR LES COOPERATEURS

Cette stratégie a amené une restructuration juridique et financière. Evoling, une holding détenue à 100 % par MLC, a été créée pour regrouper les futures acquisitions industrielles. Yéo et Réaut sont gérées en centres de profit et leur chiffre d'affaires ne s'ajoute pas à celui de la coopérative mais à celui du groupe. « Dans un premier temps, je souhaite maîtriser la gestion de ces deux outils avant d'envisager un éventuel scénario d'intégration des producteurs de lait à notre coopérative », souligne Jean-François Fortin, directeur général du groupe. Cette marche vers la diversification s'exprime également dans la nouvelle unité industrielle de Méautis, dédiée au lait UHT en briques de vingt centilitres à destination des enfants chinois (troisième âge), qui vient de démarrer. À la clé de cet investissement de 116 millions d'euros, figure un contrat d'approvisionnement de onze ans négocié avec le Chinois Synutra pour la fourniture de 100 millions de litres de lait. Toutefois, l'usine est dimensionnée pour traiter 150 millions de litres. « Nos adhérents vont pouvoir augmenter leur production de 20 %. Ceci correspond à l'objectif que nous nous sommes fixé à la sortie des quotas. Il est difficile de faire une autre production agricole dans notre région. Notre mobilisation vise à assurer de nouveaux débouchés aux coopérateurs qui souhaitent développer leurs exploitations », poursuit-il. L'usine de Méautis n'a pas de contrat exclusif avec Synutra. Elle sera amenée à fabriquer d'autres produits à destination du grand export.

Le nouveau savoir-faire dans l'UHT saura offrir de nouvelles opportunités à MLC qui était jusqu'ici un spécialiste des produits frais à 30 jours de DLC. C'est du moins la vision de son directeur. « J'ai la certitude que notre développement se fera à l'international hors des frontières européennes », souligne Jean-François Fortin. En parallèle, le site de Tribehou, où sont fabriqués le beurre et la crème AOP d'Isigny, fermera ses portes en août prochain. Les deux fabrications migreront vers l'usine de Méautis où il est prévu de doubler les volumes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Philippe Palazzi
Philippe Palazzi va prendre la direction de Lactalis

Le groupe Lactalis prépare la succession de Daniel Jaouen, 56 ans, son directeur général depuis 2009. Selon Ouest France, ce…

Sodiaal publie son premier rapport annuel intégré

En 2019, le groupe Sodiaal (17 714 adhérents, 8643 salariés, 70 sites de production) a collecté 4,7 milliards de litres…

Philippe Delin
Le coup de gueule de Fromagerie Delin sur Facebook

Le 31 mai, à la veille de la journée mondiale du lait, Philippe Delin, président de la Fromagerie Delin, a poussé un…

Damien Lacombe, président de La Coopération laitière.
Coopératives laitières : l’enjeu crucial des négociations sur les MDD

Après plus de 80 jours de confinement qui ont engendré « un lourd tribut économique pour les coopératives laitières…

Thierry Roquefeuil, président du Cniel et de la FNPL. © TLS
Prix du lait : « ne retournons pas au monde d’avant »

Les Marchés Hebdo : Certains industriels ont annoncé une baisse du prix moyen du lait…

L'Afrique de l'Ouest craint une grave crise laitière

L'Afrique de l'Ouest craint une grave crise si les industriels laitiers européens déversent en Afrique leurs excédents…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio