Aller au contenu principal

Les graisses animales pourraient faire leur retour dans les rations

Plus de 700 000 tonnes de farines et graisses animales étaient recyclées en alimentation animale avant le « feed ban » en France. Il y en a moins de 50 000 tonnes aujourd'hui, exportées à 96 %.
Les graisses animales répondent aux besoins nutritionnels des monogastriques. Elles présentent aussi un intérêt économique que les filières font valoir, à l’heure de la flambée des prix.

La dinde pourrait être le premier animal de rente en France à reconsommer des graisses d'origine animale. Exploitant une enquête de TNS auprès des consommateurs, le comité interprofessionnel Cidef conclut au « peu d'intérêt » pour la mention « 100% végétal ». En viande de dinde, « ce n'est pas un critère de choix, ni un facteur de fidélité », peut-on lire dans le bulletin Interdinde du 29 octobre dernier. Celui-ci invite par conséquent la filière à « en profiter » en utilisant « au moins les matières premières disponibles et nécessaires à un bon équilibre alimentaire des animaux. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio