Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Les chercheurs parlent bien-être animal à Clermont-Ferrand


> L'analyse des bénéfices par rapport aux coûts du bien-être animal sera abordée durant ces journées.

Organisé par l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) et VetAgro Sup, le sixième congrès scientifique international sur l'évaluation du bien-être des animaux en ferme (WAFL 2014) se tiendra du 3 au 5 septembre prochain à Clermont-Ferrand. Il réunira en un même lieu un vaste public, des techniciens aux associations de protection animale, en passant par des organisations professionnelles, les décideurs publics, des vétérinaires praticiens et des enseignants et chercheurs. Pour cette édition, les thématiques abordées tourneront autour des critères et des indicateurs du bien-être, de l'automatisation des mesures de bien-être, de l'éthique envers l'animal, de la mise en œuvre de l'évaluation du bien-être, notamment dans un but de certifications, et de l'analyse des bénéfices par rapport aux coûts du bien-être animal. Parmi les cinq conférenciers qui ont été invités à donner une conférence plénière, citons Nathalie Bareille d'Oniris, l'école vétérinaire de Nantes, qui prendra la parole sur l'approche épidémiologique du bien-être animal, ou encore Marian Dawkins de l'université d'Oxford au Royaume-Uni qui s'exprimera sur les analyses d'image permettant de mesurer le comportement et la santé des poulets de chair.

Le sujet intéresse désormais l'Afnor (Association française de normalisation) qui assure actuellement le secrétariat du programme de normalisation de la norme sur le bien-être animal. Cette norme Iso 19374 sur la « Gestion du bien-être animal – Exigences pour les organisations des filières alimentaires » devrait être finalisée pour une publication en mai 2016.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les denrées de la régie agricole sont en partie surgelées dans l'unité de transformation de la ville.
[Coronavirus] Comment la ville de Mouans-Sartoux s’adapte

Souvent citée en exemple pour son organisation en matière de restauration collective bio, la petite ville de Mouans-…

Les chaînes et groupes de restauration génèrent 36 % du chiffre d’affaires de la RHD. © Patrick Cronenberger
Une tendance structurelle à la hausse, en dehors du Covid-19
En croissance continue ces dernières années, le marché de la consommation hors domicile a récemment vu de nouveaux acteurs se…
Christophe Hardy, dirigeant de Cheville 35 et SocoDN. © DR
Cheville 35 : « ce jeudi matin, les ventes se sont fortement ralenties »
Grossiste en viandes, Christophe Hardy a perdu une partie de son activité. Il continue de fournir les détaillants grâce à une…
Les achats de produits responsables

D’après le Baromètre de la transition alimentaire 2019, sondage Opinion Way réalisé pour Max Hevelaar France, le secteur…

119 millions de dollars pour aider Cuba face au changement climatique

Le Comité de direction du Fonds vert pour le climat a approuvé hier le financement à hauteur de 119 millions de dollars d…

Philippe Villevalois, directeur de l'Ifria Centre-Val de Loire. © DR
Ifria Centre

Philippe Villevalois, délégué général de l’association régionale des entreprises agroalimentaires du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio