Aller au contenu principal

Légumes : des cours plus bataillés

© GAEC Mazingarbe

Légumes : Le repli des cours du chou-fleur s’est confirmé, mercredi, suite au redoux, sous l’effet de la reprise des volumes (487.000 têtes, commercialisées en Bretagne) et d’une demande rendue plus prudente, sur l’Hexagone comme à l’export. Le commerce de l’endive manque également de dynamisme, les ventes se limitant aux engagements pour les promotions en GMS. Les prix demeurent bataillés. Les cours des salades s’ajustent aussi à la baisse. En concombre, les apports sont encore limités et s’écoulent sans difficulté dans la filière.

Fruits : Le marché de la pomme apparaît peu évolutif. Si les difficultés logistiques liées aux intempéries sont désormais résolues, sur l’Hexagone, le marché demeure ralenti par les vacances scolaires, dans deux zones sur trois, notamment au niveau de la RHD. Les cours restent néanmoins fermes. Le marché de la poire est stable, avec de petits volumes échangés, en rapport avec les moindres stocks disponibles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © JC Gutner
La fraise surtout achetée en hyper et supermarchés

Alors que le début de la saison des fraises approche, l’Association d’organisations de producteurs nationale (AOPn)…

Fruits et Légumes : une demande prudente

Fruits : Le marché s'est avéré relativement stable. En kiwi, les ventes ont été jugées un peu plus lentes,…

Fruits et légumes : une demande encore timide

Légumes : La demande est restée prudente, ces derniers jours, sur un marché toujours perturbé par le manque…

 © JC Gutner
Légumes : hausse de 7 % des achats des ménages en 2020

Confinements et fermetures des restaurants ont dopé les achats de légumes des ménages pour leur consommation à domicile,…

 © Couleur de Pixabay
En Allemagne, l’oignon profite de la pandémie

Les achats d’oignons par les ménages allemands ont bondi à cause de la pandémie, des confinements et de la fermeture des…

pommes de terre
Une demande plus timide en pomme de terre, plus lent en échalote et fermes en oignon

Le commerce a été très calme, ces derniers jours, sous l'effet de la météo très hivernale qui a induit une plus faible…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio