Aller au contenu principal

Restauration collective : publication d'un cadre pour intégrer les protéines végétales

Afin de fournir des points de repères aux acteurs de la restauration collective dans l'élaboration de leur plan pluriannuel de diversification des sources de protéines, le CNRC a publié un cadre général de ce plan le 8 juin.

© PublicDomainPictures

Le groupe « Nutrition » du Conseil national de la restauration collective (CNRC) a publié le 8 juin un document pour le plan pluriannuel de diversification des sources de protéines en restauration collective. Les restaurants collectifs servant plus de 200 couverts en moyenne par jour sont concernés. Depuis la publication de la loi EGAlim ils ont l’obligation de fournir à leurs structures dirigeantes un plan pluriannuel.

Le CNRC propose diverses actions classées en 5 catégories

Selon le CNRC, il faut agir sur les plats notamment en diversifiant l’offre, en associant des légumes secs à des produits carnés ou du poisson en petites quantités, en définissant les portions servies et en proposant des recettes familières. Ils conseillent de miser sur la présentation des aliments en rendant attrayant les plats à base de protéines végétales et sur l’information (origine de l'aliment, lieu de production…). Le CNRC propose également d’agir sur la mise en avant des produits par des dégustations ou des évènements pour tester les nouvelles recettes, par l’apport de connaissances sur les intérêts environnementaux et nutritionnels des végétaux dans l’assiette. Enfin, l’investissement dans des outils adaptés à la préparation de ces plats, la formation et la sensibilisation du personnel sur tous ces aspects permettra de mettre en place ce plan dans les restaurants.

Ce document est complété par un exemple de plan de diversification des sources de protéines pour guider d’avantage la restauration dans leurs actions.

Lire aussi : Luc Mary, Sicaba : « une volonté politique de réduire la place de la viande »

L’objectif est de favoriser une diversification de l’alimentation et faire apprécier certains aliments parfois oubliés, comme les lentilles, les pois chiches, aux différents publics et en particulier les plus jeunes. Ce plan est en lien avec les enjeux environnementaux, de santé publique et de patrimoine culinaire. Les filières françaises de protéines végétales pourront ainsi se développer et les niveaux de consommation recommandés par le Programme national nutrition santé (PNNS) pourront être davantage respectés. Il recommande au moins 2 fois par semaine des légumes secs et au moins un féculent complet par jour. Le gain de l’introduction de protéines végétales dans les repas permettra à la restauration collective d’acheter des viandes de meilleure qualité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl quitte la Fict et Culture Viande sur fonds de désaccord sur les CVO
Après avoir quitté l'Inaporc, la Cooperl décide de quitter la Fédération des industriels charcutiers-traiteur et Culture Viande,…
Pourquoi certains Français veulent consommer moins de viande
Pour sa santé, pour faire des économies, pour la planète, pour des raisons éthiques, les motivations pour diminuer la…
[Mis à jour] Nitrites : Yuka fait appel de la décision du Tribunal de commerce de Paris
Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fict dans l'affaire qui l'opposait à Yuka, sur les nitrites et…
L’Ania demande une hausse des prix alimentaires
L’Ania alerte sur la hausse des prix des matières premières et demande sa répercussion sur les prix agroalimentaires finaux qui…
Lait bio
Lait bio : hausse de la collecte de 8 % au premier trimestre

La France a collecté 292 millions de litres de lait bio au premier trimestre 2021 selon FranceAgriMer, 8 % de plus que…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio